Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello : "La Nation sait reconnaître la douleur provoquée par une mort en service"

Le colonel Jacques Bessy, président de l’Association de défense des droits des militaires – Aide aux victimes, était "L’invité de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 14 mai 2019, animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Il revient sur l'hommage rendu par la Nation ce mardi 14 mai à ses deux soldats tués au Burkina Faso.

Thumbnail

"Le jour de gloire est malheureusement arrivé aujourd'hui pour ces deux soldats"

La Nation rend hommage à ses deux soldats tués en libérant des otages au Burkina Faso, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, lors d'une cérémonie aux Invalides, ce mardi 14 mai 2019 aux Invalides, en présence d'Emmanuel Macron et des trois corps de l'Armée. Les soldats recevront à titre posthume la décoration de la Légion d'honneur. Pour le colonel Jacques Bessy, président de l’Association de défense des droits des militaires – Aide aux victimes, "tout le monde rêve de l'avoir en vie mais pas à titre posthume. Ce qui me vient à l'esprit aujourd'hui, ce sont les paroles de notre hymne national : 'le jour de gloire est arrivé'. Le jour de gloire est malheureusement arrivé aujourd'hui pour ces deux soldats. Ce sera un hommage très solennel que la Nation va rendre à ses deux soldats qui se sont battus pour sauver d'autres vies. 

C'est une tradition reprise aux Canadiens. Lors de la guerre en Afghanistan, on a vu des cortèges portés par la foule au Canada alors que nous avons eu, en France, 88 morts pendant l'intervention en Afghanistan et peu de monde qui suivait le cortège et allait aux Invalides. Cette tradition a été lancée par les associations d'Anciens combattants et c'est une bonne chose".

"La Nation sait reconnaître la douleur provoquée par une mort en service"

Comment sont accompagnées par la Nation les compagnes des soldats après l'hommage ? "Il y a des règles bien codifiées sur les droits auxquels peuvent prétendre des veuves ou des partenaires pacsées, notamment le mariage qui donne droit à une pension de réversion. Mais elles seront particulièrement bien prises en charge par les services sociaux. Deux ans de solde, une aide matérielle donnée aussi bien à la compagne qu'à la famille, aux frères et sœurs. La Nation sait reconnaître la douleur provoquée par une mort en service."

Le ministre de l'Éducation nationale va proposer aux collectivités qui le souhaitent de renommer leurs établissements scolaires au nom des deux militaires, ça ne s'est pas fait à chaque fois. "C'est une très bonne initiative de penser à donner à un collège le nom de militaires qui ont donné leur vie pour en sauver d'autres. C'est un exemple pour notre jeunesse. Je voudrais citer le poème de Charles Péguy, 'Heureux ceux qui sont morts'. Ça restera une action exceptionnelle, un succès payé cher, au prix de la vie de deux garçons exemplaires qui aspiraient à vivre plus longtemps."

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !