Castex annonce de nouvelles mesures anti-pauvreté, priorité à l'insertion

Nouveaux postes dans l'"insertion par l'activité économique", développement de "parcours emplois compétences", aides à la mobilité, au logement: le Premier ministre doit annoncer samedi de nouvelles mesures en faveur des plus précaires, pour plus de 700 millions d'euros.

Alain JOCARD - AFP

Nouveaux postes dans l'"insertion par l'activité économique", développement de "parcours emplois compétences", aides à la mobilité, au logement: le Premier ministre doit annoncer samedi de nouvelles mesures en faveur des plus précaires, pour plus de 700 millions d'euros.

Destinées à répondre à la hausse brutale de la précarité liée à la crise sanitaire, ces mesures sont surtout centrées sur le soutien à l'insertion par l'emploi et l'accès au logement, au risque de décevoir les associations, qui réclament depuis des semaines une hausse des minima sociaux.

Jean Castex doit détailler ces annonces lors d'un déplacement en fin de matinée dans un foyer Emmaüs à Épinay-sur-Orge (Essonne).

Parmi les principales mesures, figure la création pour 150 millions d'euros de 30.000 nouvelles aides au poste dans le secteur de l'insertion par l'activité économique (IAE), a précisé Matignon.

L'IAE permet aux personnes les plus éloignées de l'emploi de bénéficier d'un accompagnement renforcé qui doit faciliter leur insertion professionnelle.

Le gouvernement prévoit par ailleurs de débloquer 120 millions d'euros pour doubler les "parcours emplois compétences" dans les quartiers de la politique de la ville, en portant sa part de financement de 45 à 80%.

Des "plateformes mobilité" seront développées, qui permettront aux chômeurs de louer ou acheter un véhicule à moindre coût, et pouvoir ainsi se rendre sur le lieu de travail.

Enfin le gouvernement compte renforcer l'accès au logement et à l'hébergement d'urgence. Pour cela il va notamment prolonger l'aide aux impayés de loyers et au paiement des dépenses de logement mise en place en juin par Action Logement (l'ancien "1% logement"), avec un assouplissement des critères d'octroi de l'aide pour les plus fragiles.

Par ailleurs, 1.500 places d'hébergement et d'accompagnement social seront financées pour des femmes sans abri sortant de maternité avec leur nourrisson, "afin de leur éviter de dormir dans les locaux des hôpitaux ou dans la rue".

Au cours des derniers jours, le gouvernement avait déjà annoncé de premières aides ponctuelles pour les plus précaires, d'un coût de 1,1 milliard d'euros: une aide exceptionnelle de 150 euros sera versée aux bénéficiaires du RSA et de l'ASS (chômeurs en fin de droits), ainsi qu'aux jeunes de moins de 25 ans percevant des allocations logement et aux étudiants boursiers. Cette aide sera augmentée de 100 euros par enfant à charge.

AFP / Paris (AFP) / © 2020 AFP