Cannabis vendu en bureau de tabac : "Ce produit-là, c'est un piège à cons !"

Bureau de tabac (©ALAIN JOCARD - AFP)

Reportage Sud Radio. Alors qu’une version "light" du cannabis pourra être vendu dans les bureaux de tabac à partir de ce mercredi, les avis sont partagés sur ce nouveau produit que les buralistes entendent bien commercialiser.

Du cannabis vendu... dans les bureaux de tabac ! À partir de ce mercredi 13 juin, l’association des Buralistes en colère va en effet proposer aux commerçants qui le souhaitent de vendre des sachets d’herbes, de manière tout à fait légale. Sans surprise, ce produit sera sensiblement différent de la drogue qui se vend aujourd’hui clandestinement. En novembre dernier, le ministère de la Santé annonçait en effet que la présence de CBD, l’une des substances actives du cannabis, serait désormais autorisée dans des produits de consommation à la condition que le taux de THC, l’autre substance active de la plante, reste inférieur à 0,2%.

Mais, interrogé au micro de Sud Radio, Gilbert n’est pas dupe. "Ce produit-là c’est un piège à cons, ils vont se faire du pognon avec ça ! Ceux qui sont vraiment accros au cannabis «pur» vont trouver ça fade et reviendront de toutes façons au vrai", prédit-il. Halima, de son côté, se verrait bien tenter l’expérience. "Pourquoi pas ? Peut-être que là j’aurai le plaisir de toucher à quelque chose et de moi aussi vivre cette expérience. Savoir ce que mon fils vit quand il a envie de fumer… Ça enlève ce côté illicite, et on est sur quelque chose de moins nocif", déclare-t-elle.

Tenant un bureau de tabac à Paris, Cyril ne veut en tout cas pas laisser passer l’occasion. "Nous avons constaté qu’il y avait une vraie demande. À partir du moment où la ministre de la Santé Agnès Buzyn dit que ce produit est autorisé sur le marché français, nous n’avons aucun raison de passer à côté de ce marché. Nous sommes des entrepreneurs et nous avons vocation à développer nos entreprises", rappelle-t-il.

Un reportage de Martin Juret

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio