Brune Poirson : "pas besoin de faire 10 ans de politique pour gagner les municipales à Paris"

La secrétaire d'État à la Transition écologique, Brune Poirson, était l'invitée du "petit déjeuner politique" de Sud Radio le lundi 17 février, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Brune Poirson face à Christophe Bordet dans "le petit-déjeuner politique".

Brune Poirson : "je ne pense pas qu'il y a besoin d'avoir fait 10 ans de politique pour pouvoir parler de Paris"

Agnès Buzyn quitte officiellement le ministère de la Santé lundi 17 février, pour remplacer Benjamin Griveaux dans la campagne pour la mairie de Paris.  "Pour avoir travaillé avec elle, je sais que c'est une femme extrêmement déterminée, qui travaille avec beaucoup de bienveillance ; c'est pour ça qu'elle arrive à rassembler autour de projets vraiment transformateurs, réformateurs, pour avancer confie Brune Poirson au micro de Christophe Bordet. Agnès Buzyn est quelqu'un qui a vécu à Paris ajoute-t-elle. Elle est Parisienne, elle a éduqué ses enfants à Paris. C'est aussi une ministre macroniste : il y a moins de trois ans, elle était simple citoyenne parisienne, elle faisait une magnifique carrière mais elle n'était pas politique. Je ne pense pas qu'il y a besoin d'avoir fait 10 ans de politique pour pouvoir parler de Paris et vouloir résoudre des problèmes qui sont très concrets" estime Brune Poirson.

 

Agnès Buzyn a affirmé dimanche 16 février y aller pour gagner, avec coeur, après avoir expliqué vendredi 14 février avoir trop de travail et ne pas avoir le temps. "Il y a 48 heures, quand elle se posait la question de savoir si elle pouvait à la fois être maire d'arrondissement et ministre de la Santé, sa réponse était non confirme Brune Poirson. Aujourd'hui, elle a démissionné de son poste de ministre de la Santé pour se consacrer à temps plein à la campagne de Paris, donc elle est extrêmement cohérente. Deuxièmement, Paris est une ville fondamentalement importante, mais les Français ont peut-être envie d'entendre parler d'autre choses que Paris".

Agnès Buzyn peut-elle rassurer à droite comme à gauche ? s'interroge Christophe Bordet. Pour Brune Poirson, "Agnès Buzyn incarne le marcronisme, cette volonté de rassembler, de dépasser les clivages pour aller trouver des solutions concrètes, sans avancer avec dogmatisme et idéologie. Agnès Buzyn a tout pour gagner cette ville et elle se battra jusqu'au bout" conclut-elle.

Affaire Griveaux : "ce qui sépare la démocratie d'un régime totalitaire c'est le respect de la vie privée"

Selon un sondage, 50% des Français sont choqués par la diffusion de la vidéo de Benjamin Griveaux. "Ce qui s'est passé est extrêmement inquiétant dénonce Brune Poirson. Ce qui sépare la démocratie d'un régime totalitaire, c'est le respect de la vie privée estime-t-elle. Et là c'est encore pire que ça, puisqu'on parle de la vie intime de quelqu'un. À partir du moment où ça saute, on passe dans un régime totalitaire. C'est extrêmement grave et c'est quelque chose qui concerne tous les Français".

L'ingérence russe est-elle réelle dans cette affaire ? "Force est de constater que l'on peut s'inquiéter de l'ingérence étrangère dans la vie politique française, à des fins purement idéologiques et politiques" affirme Brune Poirson.

 

"d'ici fin 2024, il doit y avoir des filtres sur les machines à laver pour empêcher les relargages de microplastiques"

Dans le cadre de la loi anti-gaspillage, Brune Poirson reçoit les fabricants de machines à laver. Or, la plupart des industriels qui fabriquent ces machines sont à l'étranger. "Aucun ne pourra nier le constat que quand on veut lutter contre la pollution plastique, il faut changer radicalement certaines de nos technologies explique-t-elle. Entre 15% et un tiers du plastique retrouvé dans l'océan sont des microplastiques et beaucoup viennent de nos vêtements déplore-t-elle. À chaque fois qu'on fait une lessive, jusqu'à 700.000 microparticules de plastiques se déversent dans les rivières, dans les océans, parce que les stations d'épuration n'ont pas de filtre capable de les filtrer. Avec la nouvelle loi anti-gaspillage, d'ici fin 2024, il doit y avoir des filtres sur les machines à laver pour empêcher les relargages de microplastiques, c'est une première mondiale. Je vais continuer de me battre au niveau européen, notamment dans le cadre du Green Deal, pour que cette mesure française soit aussi adaptée au niveau européen".

Par ailleurs, "on va mettre en place un indice de réparabilité, de durabilité sur les produits électroniques et électroménagers, un peu comme l'étiquette énergie" explique-t-elle.

 

Réforme des retraites : "faire de l’obstruction, c'est totalement irresponsable"

Le projet de loi sur la réforme des retraites est examiné à l'Assemblée nationale : 41.000 amendements ont été déposés, dont 23.000 par la France Insoumise. "Le droit d'amender est constitutionnel mais faire de l’obstruction, c'est totalement irresponsable dénonce Brune Poirson. [Jean-Luc Mélanchon] prend en otage le débat parlementaire. 17 députés, minoritaires, ont décidé à eux-seuls de capturer tout le débat parlementaire. La démocratie parlementaire c'est le débat, c'est pas l'irresponsabilité".

 

"On est les premiers dans le monde à s'attaquer aussi clairement à l'industrie de la mode"

L'industrie textile reste l'un des pollueurs majeurs et exploite la misère sociale. "On a décidé de mettre en place un affichage environnemental des vêtements, pour que le consommateur sache très clairement quel est l'impact environnemental des produits qu'il consomme affirme Brune Poirson. Une deuxième mesure est d'encourager le recyclage, la réutilisation des vêtements. Il y a par ailleurs des changements de comportements à avoir, sur la nécessité d'acheter tel produit. On est les premiers dans le monde à s'attaquer aussi clairement à l'industrie de la mode, à mettre dans la loi des mesures".

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !