single.php

Bordeaux: un bateau de croisière pour accueillir des sans-abri

Un bateau de croisière accueille depuis vendredi jusqu'à cent personnes en situation vulnérable tous les soirs à Bordeaux, une opération lancée par l'Etat en partenariat avec une association jusqu'à la fin de la période hivernale.

Philippe LOPEZ - AFP

Un bateau de croisière accueille depuis vendredi jusqu'à cent personnes en situation vulnérable tous les soirs à Bordeaux, une opération lancée par l'Etat en partenariat avec une association jusqu'à la fin de la période hivernale.

L'initiative permet de proposer cet hiver plus de 2.000 places d'hébergement dans l'agglomération bordelaise, selon la préfecture, qui précise que ce nombre a augmenté de 36% depuis 2017.

Le navire, ouvert de 16h30 à 08h30, propose aux bénéficiaires une nuit dans une cabine simple ou double ainsi que des repas.

La journée, ils doivent libérer les chambres jusqu'au soir afin d'y assurer l'entretien et la maintenance.

L'accès est conditionné par un appel au 115, le numéro d'urgence pour les personnes sans-abri.

Dès leur arrivée, les bénéficiaires sont pris en charge par "une équipe formée, qui les suit dans leurs démarches", a indiqué à l'AFP Uriel Thollas, directeur du pôle urgence de Diaconat Bordeaux qui gère le site.

Le contrat d'hébergement est de 15 jours, "renouvelable selon des critères définis, tels que l'avancement des démarches d'insertion" a-t-il ajouté.

Ismaël, sans-abri, dans une cabine d'un bateau de croisière transformé en refuge hivernal d'urgence, le 20 décembre 2023 à Bordeaux

Ismaël, sans-abri, dans une cabine d'un bateau de croisière transformé en refuge hivernal d'urgence, le 20 décembre 2023 à Bordeaux

Philippe LOPEZ - AFP

Ismaël, 41 ans, arrivé deux jours auparavant dans le bateau, croit "rêver en se levant le matin" dans cet ancien navire de croisière sur la Garonne "qui n'a rien à voir" avec les hébergements d'urgence qu'il a connus par le passé.

M. El Houssine, 67 ans, retraité et sans domicile depuis 2018, "remercie chaleureusement" cet accueil et ce soutien. "Je ne me sens pas seul grâce à des jeunes qui m'ont ouvert leur cœur", dit-il.

Le projet bénéficie d'un "engagement financier conséquent à hauteur de 608.000 euros intégralement porté par l'Etat", souligne le préfet de Gironde Étienne Guyot, qui ajoute qu'il a été soutenu "dès sa naissance" par "le maire de Bordeaux et son CCAS (Centre communal d'action sociale)".

En cas de grand froid, le bateau "pourra être ouvert 24h/24, pour quelques jours, mais de manière insatisfaisante pour les bénéficiaires et les équipes en raisons de contraintes techniques et financières", a précisé M. Thollas.

M. El Houssine, sans domicile fixe depuis 2018, dans la cabine d'un bateau de croisière transformé en refuge hivernal d'urgence, le 20 décembre 2023 à Bordeaux

M. El Houssine, sans domicile fixe depuis 2018, dans la cabine d'un bateau de croisière transformé en refuge hivernal d'urgence, le 20 décembre 2023 à Bordeaux

Philippe LOPEZ - AFP

Anne Marchand, directrice régionale de la Fondation Abbé Pierre, salue cette initiative qui "permet à 100 personnes de ne pas dormir dehors, mais cela ne reste qu'une solution pour la nuit, pour deux semaines et en hiver". "Il faudrait passer d'une logique d'urgence, de pansement, à une logique d'anticipation", a-t-elle ajouté.

Après ces cinq mois, la préfecture envisage de garder le bateau à disposition comme base de retrait pour des saisonniers par exemple.

AFP / Bordeaux (AFP) / © 2023 AFP

L'info en continu
14H
13H
12H
11H
09H
08H
07H
06H
Revenir
au direct

À Suivre
/