Black Friday : "ils gonflent les prix avant pour faire croire que ce sont des grosses promotions"

Impossible d’y échapper : en vitrines ou sur Internet, on ne parle que du Black Friday et ses énormes promotions, jusqu'à parfois moins 80%. Mais cette journée de très gros rabais n’est que dans une semaine, le 29 novembre. Pourtant, de grosses enseignes ne jouent pas le jeu, en particulier sur le web, et proposent déjà de nombreuses réductions. Ce qui n’est pas du goût des petits commerçants. Lionel Maillet de Sud Radio est allé à leur rencontre.

Le Black Friday, qui propose des promotions pouvant aller jusqu'à 80%, aura lieu le 29 novembre.

 

"C'est dommage que certains surfent sur le nom Black Friday tout le mois de novembre"

Dans les vitrines d'un centre commercial près de Marseille, on est déjà à moins 50%. "Ils ne marquent pas Black Friday, mais il y en a quand même qui le font, une semaine à l'avance !" explique une cliente au micro de Lionel Maillet de Sud Radio.

Selon Pierre Pedreno, le président des commerçants de Plan de Campagne, le risque de commencer si tôt est de perdre tout l’attrait du Black Friday. "C'est dommage que certains surfent sur le nom Black Friday tout le mois de novembre, regrette-t-il. Une image du Black Friday va se diluer petit à petit pour l'ensemble des clients".

Dans une boutique de lingerie, les rabais vont s’étaler sur 3 jours : "vendredi, samedi et dimanche, précise une commerçante. Ça va aller jusque moins 50% sur une sélection d'articles, généralement la nouvelle collection n'est pas remisée. Ça peut freiner quelques clients, qui vont du coup aller sur Internet".

 

"Ils gonflent les prix avant le Black Friday pour faire croire que ce sont des grosses promotions"

Mais attention aux fausses bonnes affaires, car les sites de vente en ligne ont tendance à augmenter les prix sur lesquels ils appliquent des promotions. "Ils gonflent les prix avant le Black Friday pour faire croire que ce sont des grosses promotions et en fait pas du tout", estime une cliente.

L’UFC que Choisir alerte en effet sur les promotions qui n'en sont pas vraiment : "on a remarqué que les promotions se limitent en général à quelques produits, et sont de l'ordre de 10-15%. On est très loin des 50-60-70% annoncés par les marchands, explique le journaliste Cyril Brosset. Ils ont différentes techniques pour, au final, présenter des rabais qui ne sont pas du tout conformes à la réalité. Le prix barré n'est pas forcément celui appliqué la veille du Black Friday, pour pouvoir afficher un rabais de 50-60%".

 

 

Le Black Friday fait de plus en plus d’adeptes : 48% des Français ont prévu des achats pour cette occasion.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !