Plusieurs familles de gens du voyage, sédentarisées dans un petit hameau à l'écart de Bergerac, dénoncent l'insalubrité dans laquelle ils vivent.

Pour accéder à ce petit hameau, peuplé notamment par des familles de gens du voyage sédentarisées, il faut se risquer sur une petite route boueuse, criblée de nids de poule. Tout près des habitations, les conteneurs à poubelles débordent.

Pour Kévin, ils sont traités comme des rats : "Regardez le chemin ! Les docteurs ne veulent même pas venir à cause du chemin. C'est nous qui avons ajouté des pierres et des tuiles pour boucher un peu les trous. Ils ne viennent qu'une fois par semaine pour jeter les poubelles alors que, normalement, c'est deux fois."

Depuis cinq ans, plusieurs familles ont été sédentarisées ici. Des enfants jouent à côté des ordures et des tas de ferraille, dans l'insalubrité la plus totale.

"Non seulement c'est insalubre, mais il y a même des personnes qui viennent de Bergerac déposer ici plutôt que d'aller à la déchetterie."

Georges Barberolle est le président de l'association des riverains du quartier Est de Bergerac. L'association demande aux collectivités locales d'effectuer des travaux de toute urgence et menace de porter plainte, notamment auprès des services d'hygiène, si rien n'est fait : "Ça fait des années qu'on demande que ces terrains soient mieux aménagés, que le sol soit remblayé et remis en état et rien n'est fait. On va déposer une plainte à la fois à la préfecture, à l'agence régionale de santé et au conseil départemental. C'est très malhonnête de traiter ces gens de cette façon. Ils ont dit qu'ils étaient considérés comme des rats, je les rejoins dans ce point de vue parce qu'on ne fait rien pour faire en sorte que ça aille mieux."

Un reportage de Christophe Bernard pour Sud Radio

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio