Bac 2021: l'épreuve inédite du grand oral débute lundi

C'est la grande nouveauté du bac nouvelle formule: après la philo, les élèves de Terminale passent à partir de lundi le grand oral, une épreuve dont l'organisation inquiète les syndicats.

MARTIN BUREAU - AFP/Archives

C'est la grande nouveauté du bac nouvelle formule: après la philo, les élèves de Terminale passent à partir de lundi le grand oral, une épreuve dont l'organisation inquiète les syndicats.

Quelque 525.760 candidats au bac général et technologique sont convoqués entre le 21 juin et le 2 juillet pour cette présentation orale et cet échange avec un jury programmé sur vingt minutes.

Les élèves doivent y exposer un sujet lié à leurs enseignements de spécialité, parmi deux préparés durant l'année. Ils répondent ensuite à des questions sur ce thème ou d'autres notions du programme et terminent en expliquant leur projet d'orientation.

A l'approche de l'épreuve, Louis, élève en Terminale générale à La Rochelle, est "en plein dans les révisions". "Je relis régulièrement mon texte, une ou deux fois chaque jour, ça rentre assez facilement, comme c'est moi qui l'ai écrit", commente-t-il.

Le jury évaluera sur 20 points la capacité du candidat à capter l'attention, sa gestion du temps, la qualité de ses connaissances et de son argumentation. L'épreuve compte coefficient 10 en voie générale et 14 en voie technologique dans la note finale du bac.

"Je suis à l'aise à l'oral donc ça ne devrait pas poser trop de problème, mais il y a plus d'enjeu que pour la philo", où la note du contrôle continu peut remplacer celle de l'épreuve, souligne Lilas, 16 ans, élève en Terminale à Lyon, qui s'est préparée en s'entraînant avec sa famille.

Les syndicats lycéens et enseignants ont demandé en vain l'annulation de cette épreuve-phare du bac réformé par le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer en 2018, en arguant des difficultés à le préparer dans des lycées au fonctionnement perturbé par la crise sanitaire.

Depuis novembre notamment, nombre de leurs élèves ont été contraints de suivre des enseignements à distance.

Ces syndicats s'inquiètent maintenant du déroulé de ce grand oral, évoquant des retards dans les envois de convocations aux élèves et aux enseignants qui doivent composer les jurys.

"Nous redoutons des dysfonctionnements majeurs dès le début de l'épreuve lundi", confie Catherine Nave-Bekhti, secrétaire générale du Sgen-CFDT.

Outre les retards, "il y a même parfois des incohérences relevées dans les convocations reçues: des profs sont par exemple attendus à deux endroits différents au même moment. Des élèves ont aussi reçu une convocation pour le… dimanche", évoque-t-elle.

Le grand oral est la dernière épreuve des Terminales pour le bac. Les résultats de cet examen bicentenaire seront dévoilés le 6 juillet.

Les rattrapages démarreront dès le lendemain et se tiendront jusqu'au 9 juillet.

AFP / Paris (AFP) / © 2021 AFP