Aurore Bergé : "Marine Le Pen cherche en permanence à accréditer les théories complotistes à propos des crises sanitaires"

Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines et porte-parole d'En Marche, était l’invitée du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le 31 mars sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Aurore Bergé, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio le 31 mars à 7h40.

Aurore Bergé : "Ce n'est pas improbable que la Chine ait menti sur le nombre de morts du coronavirus"

La France a franchi la barre des 3.000 morts, le même nombre que la Chine. On commence à douter de la réalité du nombre de victimes en Chine. "Ce n'est pas improbable que la Chine ait menti sur le nombre de morts du coronavirus confirme Aurore Bergé. Un certain nombre de chercheurs ont pu confronter les chiffres et on est très étonnés de la faiblesse du nombre de décès affiché par la Chine. La comparaison avec la Chine n'a plus vraiment de chances en termes de victimes, il y a trop de doutes affirme-t-elle. Rappelons qu'au tout début de cette épidémie en Chine fin décembre, les autorités chinoises ont fait arrêter les médecins qui alertaient sur cette épidémie ! Ça a commencé par la volonté manifeste des autorités chinoises de cacher à leur propre population l'épidémie. C'est là qu'on voit la différence avec les démocraties comme les nôtres, où il y a une transparence totale, les médecins peuvent s'exprimer".

 

Certains reprochent cependant à la France un manque de transparence soulève Patrick Roger. Au plus haut niveau, on avait aussi indiqué qu'on ne serait pas touchés en France, les chiffres sur les masques n'ont pas forcément été les bons, le cafouillage autour des municipales. "Je compare ce qui s'est passé avec la Chine tient à préciser Aurore Bergé. Des médecins chinois ont été emprisonnés parce qu'ils disaient la vérité, qu'ils alertaient les autorités et la population. En France il y a une transparence, sur le nombre de morts, sur l'organisation des soins. La presse est libre, et toutes les questions peuvent être posées sur l'organisation logistique".

 

"Marine Le Pen et l'extrême droite en général cherchent en permanence à accréditer les théories complotistes à propos des crises sanitaires"

Même si l'heure est à l'union nationale, certains dans l'opposition, comme Marine Le Pen, disent que le gouvernement a menti sur tout. "Marine Le Pen et l'extrême droite en général cherchent en permanence à accréditer les théories complotistes à propos des crises sanitaires dénonce la porte-parole d'En Marche. C'est très grave, dans une démocratie, de la part de Marine Le Pen et d'un grand parti de chercher à attiser les théories complotistes". On nous disait il y a un mois et demi que la France ne serait pas touchée par l'épidémie rappelle Patrick Roger. "Ce dont on n'a pas le droit de douter, c'est d'essayer d'inoculer le virus du complotisme dans notre pays, de dire que ce sont les laboratoires pharmaceutiques qui ont inventé ce virus et rendu malades volontairement, intentionnellement des millions de personnes à travers le monde, c'est extrêmement dangereux" assure Aurore Bergé.

"Sur l'anticipation ou non de cette pandémie mondiale, début mars, Christophe Prudhomme, urgentiste et surtout porte parole de la CGT, qui est invité partout, disait que le gouvernement en faisait trop ! rappelle la députée. Aujourd'hui il dit que le gouvernement n'en fait pas assez ! Un peu de sérieux !"

 

"Vraisemblablement, il faudra s'attendre à un confinement plus long

Faut-il s'attendre à ce que le confinement soit allongé ? "C'est le conseil scientifique qui le dira, mais vraisemblablement, il faudra s'attendre à un confinement plus long assure Aurore Bergé. Il faut absolument respecter le confinement, c'est notre seule protection. Il faut que l'on s'attende à ce que le déconfinement prenne du temps : nos vies habituelles ne pourront pas reprendre du jour au lendemain prévient-elle. Les raisons sanitaires doivent prévaloir."

Aurore Bergé fait partie de la commission des affaires culturelles à l'Assemblée. "Il faudra aller plus loin dans les fonds d'urgence alloués au monde de la culture estime-t-elle. Tout le monde de la culture souffre énormément de la crise. Concernant la réouverture des librairies, même le syndicat des libraires n'y est pas forcement favorable, ce n'est pour l'instant pas envisagé. L'enjeu est que les Français restent chez eux."

 

"Non les prises de parole de Sibeth Ndiaye n'embarrassent pas le gouvernement !"

Aurore Bergé revient sur les dernières prises de paroles de Sibeth Ndiaye. "Non les prises de parole de Sibeth Ndiaye n'embarrassent pas le gouvernement ! affirme-t-elle. Elle est envoyée au front dans une crise sanitaire totalement inédite, il faut aussi parfois avoir un peu d'indulgence"

"Il existe des relents antisémites dans les critiques envers Agnès Buzyn et son mari Yves Levy regrette par ailleurs Aurore Bergé. Dans cette crise le meilleur et le pire ressortent : la solidarité d'une part, l'antisémitisme d'autre part".

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !