single.php

A Lyon, des avocats manifestent après l'appel d'un site d'ultradroite à "éliminer" certains d'entre eux

Une centaine d'avocats et élèves avocats se sont réunis vendredi à Lyon pour dénoncer l'appel d'un site d'ultradroite à "éliminer" des avocats signataires d'une tribune contre le Rassemblement national.

OLIVIER CHASSIGNOLE - AFP

Une centaine d'avocats et élèves avocats se sont réunis vendredi à Lyon pour dénoncer l'appel d'un site d'ultradroite à "éliminer" des avocats signataires d'une tribune contre le Rassemblement national.

"On ne peut pas viser les avocats nommément, appeler à ce qu'ils soient éliminés", a souligné la vice-bâtonnière du barreau de Lyon Sara Kebir, en marge du rassemblement.

"Nous sommes garants de l'Etat de droit et de la démocratie", a-t-elle poursuivi, soulignant la mobilisation "exceptionnelle" des avocats en très peu de temps, l'appel à manifester ayant été lancé vendredi matin.

Des appels similaires ont été lancés par d'autres barreaux, a fait savoir Sara Kebir.

Le conseil de l'Ordre du barreau de Paris a saisi jeudi le parquet après qu'un site d'ultradroite a appelé à "éliminer" des avocats signataires d'une tribune contre le Rassemblement national, a appris l'AFP auprès de l'entourage du bâtonnier.

"Ce signalement est en cours d'analyse", a indiqué le parquet de Paris.

Une centaine d'avocats, essentiellement des barreaux de Paris et de Caen, ont signé une tribune publiée mardi sur le site de l'hebdomadaire Marianne, intitulée "Avocats, nous nous constituons en brigade du droit contre le Rassemblement national".

Dans un communiqué diffusé vendredi après-midi, le Conseil de l'Ordre du Barreau de Toulouse a réagi en s'insurgeant "d'un tel procédé dans un Etat de droit, qui constitue un appel au meurtre à l'encontre d'avocats".

Sara Kebir (c), vice-bâtonnière du barreau de Lyon, fait une déclaration lors d'une manifestation d'avocats pour dénoncer l'appel d'un site d'ultradroite à "éliminer" des avocats signataires d'une tribune contre le Rassemblement national, le 5 juillet 2024 à Lyon

OLIVIER CHASSIGNOLE - AFP

Dans une motion, le barreau condamne "cette attaque d'une exceptionnelle gravité portée à notre profession" et rappelle que les avocats sont "les vigies et les gardiens des droits et libertés fondamentaux, piliers de notre démocratie".

Mercredi, le site "Réseau libre - le réseau des patriotes" a publié un article intitulé "Liste (très partielle) d'avocats à éliminer", reprenant la liste des signataires de la tribune. "A envoyer dans un fossé ou dans un stade, ces avocats déclarent déjà ne pas respecter le verdict des urnes en cas de victoire du RN", est-il écrit.

AFP / Lyon (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
21H
20H
19H
17H
16H
15H
13H
12H
09H
08H
21H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/