"Papa ! Papa ! T'es formidable". "Pourquoi pas le chien?" - choses entendues à la la manif contre la PMA pour les couples de femmes

Près de 75.000 opposants ont défilé contre la PMA pour toutes à Paris. Agitant des drapeaux vert et rouge "Liberté Égalité Paternité", les manifestants ont marché depuis les Jardins du Luxembourg, près du Sénat, jusqu'au pied de la Tour Montparnasse, à l'appel d'un collectif d'une vingtaine d'associations, dont la Manif pour tous. Le mot d’ordre : se battre contre l'ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires C’était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron et une mesure phare de la loi bioéthique, adoptée en première lecture le 27 septembre par l'Assemblée nationale, mais les manifestants veulent faire entendre leur colère.

(AFP)

Reportage Sud Radio de Clément Bargain

 

Drapeau de la "Manif pour tous" à la main, Pierre a fait plusieurs centaines de kilomètres pour venir à Paris. "Cette loi prétend rayer le père", dit-il. "C'est prendre un gros risque de supprimer le père à un enfant. Mieux vaut un père imparfait et qui est un vrai père, plutôt que deux mères parfaites".

"Pourquoi pas le chien?"

Elise renchérit: "Quand Agnès Buzyn nous dit que le rôle du père est symbolique, et qu'une femme ou une grand-mère peuvent jouer le rôle du père, là je me dit: pourquoi pas le chien? C'est absurde".

Défendre la famille et la filiation: c'est le but affiché par Frédérique en blouse blanche. Elle est gynécologue. "La fertilité est impossible entre deux femmes. Cela ne dépend pas de nous. En tant que médecin, je n'aiderai pas, c'est pas mon boulot. Ma technique n'est pas là pour pallier à la nature".

 

"Papa ! Papa ! T'es formidable !"

Victor, 40 ans, est venu défendre la figure du père:

"On est venu en tant que Papa. Le père a presque perdu sa place partout. Le père va maintenant disparaître également dans la biologie. C'est terrible" - Victor

(Lucas BARIOULET / AFP)

De nouveaux slogans résonnent: "Papa ! Papa ! T'es formidable !". Brigitte explique avoir élevé seule ses six enfants après avoir perdu son mari:

"J'ai élevé seule mes six enfants car j'étais veuve. Donc quand j'entends des ministres dire qu'on n'a pas besoin de papa, ça me tord les tripes. Viscéralement, ça me fait mal. On se plaint d'avoir une société avec plein de délinquance et dans repères, puis on supprime le père. Société sans père, société sans repère" - Brigitte

Cette mobilisation contre la PMA sans père ne fait que commencer, préviennent ces opposants.