⚡️ L'ESSENTIEL ⚡️ NOTRE-DAME DE PARIS : CE QUE NOUS SAVONS !

La cathédrale de Notre-Dame de Paris, vestige vieux de huit siècles, a été ravagée par un grave incendie lundi en début de soirée. L'essentiel de la toiture et de la charpente a été arraché par les flammes . La flèche, l’un des symboles de Paris avec ses 93 mètres de hauteur, s'est également effondrée une heure après. L'incendie a été maîtrisé très tôt ce matin par les sapeurs-pompiers de Paris, qui continuent malgré tout leur travail d'inspection tout autour de l'édifice. Ils laisseront place ensuite à la police scientifique qui devra déterminer les causes et l'origine de cet incendie ravageur. Ce que nous savons : 

Thumbnail

Le feu aurait pris dans les combles

Le feu serait parti des combles de la Cathédrale pour gagner toute la charpente en bois (sur plus de 100 mètres). Il a ensuite attaqué une des tours de l'édifice. C'est aux alentours de 23 heures que les pompiers ont indiqué que la structure du bâtiment était hors de danger. 

Pour le moment, les origines de ce sinistre restent inconnues. Le parquet de Paris a ouvert dans la foulée une enquête pour "destruction involontaire par incendie". A priori, le motif criminel est écarté. Les investigations ont été confiées à la direction régionale de la police judiciaire.

Cette incendie intervient au moment où des travaux de rénovation étaient en cours depuis l'été 2017.

L'incendie a été maîtrisé vers 3h30 du matin

Un dispositif exceptionnel a rapidement été mise en place en début de soirée : 400 sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), 18 lances à eau pour lutter contre les flammes. Des drones ont également été utilisés afin de faciliter l'intervention des pompiers. C'est vers 3h30 du matin, que les pompiers ont annoncé que l'incendie été maîtrisé.

Selon les informations rapportées par Laurent Nunez, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur, un seul pompier aurait été blessé dans l'incendie. 

Ce qui a été sauvé

La couronne d'épines, la tunique de Saint-Louis, les deux beffrois qui abritent les cloches, ainsi que l'ensemble des oeuvres d'art qui étaient dans la partie "trésor" ont pu être sauvées. Treize statues en cuivres, hautes de 3 mètres, qui se trouvaient normalement à côté de la flèche sont conservées dans leur état d'origine. En effet, la semaine précédente, elles ont été retirées pour être rénovées en Dordogne.