Rugby - XV de France : Fabien Galthié ferme la porte

Fabien Galthié estime que la charge de travail en club est déjà assez conséquente (photo RCT)

Le manager du Rugby Club Toulonnais a précisé sa pensée sur l'équipe de France, hier après la match face à Toulouse, et ferme la porte. 

Après avoir déjà démenti dans la semaine tout intérêt pour l'équipe de France, Fabien Galthié a de nouveau insisté, hier soir, après la rencontre face à Toulouse, comme le rapporte l'Equipe. 

Le manager du RCT a précisé sa pensée, notamment en ce qui concerne l'éventuelle rotation d'entraîneurs du Top 14 auprès de Jacques Brunel : "On est entraîneur de club, la charge de travail, la pression au quotidien ne nous permettent pas de faire autre chose". Et de poursuivre : " Si l'équipe de France m'intéresse ? Ça dépend du moment. Là, aujourd'hui, c'est impossible. Ce qui est envisagé part d'un bon sentiment, de quelque chose de cohérent. Mais dans la formule actuelle, c'est inconcevable". 

Le feuilleton équipe de France se poursuit avec cependant un acteur de moins. 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

lalune
- Lundi 1 janvier 2018 à 10:33
Je suis victime d’une arnaque de rencontre et une personne ayant venu a mon aide suivez mon témoignage


Emails : lieutenant.martin.b@gmail.com / lieutenant.martin.b@gmail.com


Bonjour, moi aussi j’ai été arnaqué de plus de 10.000 euros, je l’ai rencontré sur Meetic un site de rencontres, il est parti soi-disant en Côte-d’Ivoire à Abidjan pour travailler (photographe), il vit dans un hôtel, et bien sûr il s’est fait agressé en sortant de cet hôtel, plus d’argent, plus de papiers, plus cartes bancaires, donc je l’ai envoyé plus de 2.000 euros plusieurs fois pour qu’il puisse rentrer en France, mais il avait toujours une bonne excuse pour ne pas rentrer, et il prend plusieurs personnalités (noms, villes), il est toujours sur Meetic, maintenant je sais le reconnaitre et je ferais attention maintenant,J’ai senti l’arnaque et je lui ai dit que c’est de l’arnaque. Il m’a appelé jusqu’à 10 fois la même nuit pour pleurer au téléphone me disant qu’il était amoureux de moi et qu’il ne pouvait pas croire que je le traitais ainsi, lui qui croyait en Dieu, comment pouvais-je le traiter d’escroc sans scrupules. Les appels continuaient jour et nuit, tantôt d’un soit disant médecin, Armel Leroy, une autre fois d’une personne de la banque etc...C’est alors que j’ai téléphoné à Interpol de France Lyon pour faire une plainte,mais heureusement j’ai expliqué ce problème tous le problème a Interpol du Lyon qui ma fait prendre contact avec un Inspecteur Général de police Interpol qui depuis l’Afrique qui coordonnais des actions avec l’interpole de la France Lyon et le regroupement du CDEAO pour un remboursement immédiat. Et grâce à lui on ma remboursé la totalité de mes 10.000€ qu’on m’avait arnaquer y suivi des frais de dédommagements du double au triple , J’ai bien eu de la chance car j’ai échappée belle a cette crise. À partir de ce instant j’ai dès lors reprise confiance en moi et ne cherche plus d’embrouille sur les sites de rencontre parce qu’il n’y a pas de vérité en tout çà.

Alors si vous avez été arnaqué sur la toile d’une : grosse somme d’argent, d’achats non conformes à la photo, de virement bancaire, de chantage sur le net, de faux maraboutage et faux compte,paypal, de fausses histoire d’amour pour soutirer de l’argent, de vente de voiture, de gay et lesbienne et de faux tirage a la loterie etc....., si vous le contacté, il trouvera facilement vos escrocs grâce a un système GPS WALO WALO et une fois qu’ils seront arrêtés grâce a leur systeme WALO WALO car j’ai suivi vraiment leurs instructions et sa a marché pour moi .Je remercie beaucoup LE LIEUTENANT DE POLICE MR MARTIN BAUER sans lui je serais sans doute à la rue car j’avais épuisée toutes mes économies pour ses voleurs . Pour touts ceux ou celles qui ont été dans le même cas comme moi voici l’adresse émail du LIEUTENANT DE POLICE MARTIN BAUER.

E mails : lieutenant.martin.b@gmail.com / lieutenant.martin.b@gmail.com

Merci

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio