Bernard Laporte déterminé à empêcher la fusion Stade Français – Racing 92 ?

Bernard Laporte (©Boris Horvat)
Bernard Laporte (©Boris Horvat)

Selon un vice-président de la FFR, Bernard Laporte devrait annoncer ce vendredi matin son opposition à la très controversée fusion entre le Stade Français et le Racing 92.

Décidément, la fusion entre le Stade Français et le Racing 92, annoncée cette semaine par les présidents Thomas Savare et Jacky Lorenzetti, ne fait pas que des réjouis dans le petit monde du rugby français. Alors que de nombreux joueurs du Stade Français ont critiqué ce qu’ils considèrent comme la mort de leur club et ont d’ores et déjà enclenché un mouvement de grève en vue du match de ce week-end contre Castres, les hautes instances nationales du rugby pourraient également avoir leur mot à dire. C’est en tout cas ce que pense Henri Mondino, vice-président de la FFR à la réforme territoriale, qui sous-entend que Bernard Laporte devrait annoncer vendredi matin son opposition à ce projet.

"La méthode est brutale, en-dehors des valeurs que prône la Fédération"

"Un certain nombre de statuts et de règlements nous autorisent à empêcher les choses. Nous connaissons bien Bernard Laporte. Je crois que la déclaration de (vendredi) matin ira dans ce sens-là. Même si elle ne correspondra pas à ce que souhaiterait la Ligue aujourd'hui. Mais venir devant la presse annoncer un rachat d'un club, ce n'est pas nos méthodes. La méthode est brutale, elle est en-dehors des valeurs que prône notre Fédération. Je ne suis pas sûr que des grands chefs d'industrie, même si leur réussite professionnelle et personnelle est exceptionnelle, puissent être les meilleurs dirigeants sportifs dans la dimension humaine et fraternelle", a-t-il ainsi déclaré à TV Sud.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article
Vous devez être connecté pour réagir
Les rubriques Sudradio