Afrique du Sud - Pays de Galles, le quart le plus musclé

Warburton Pays de Galles Uruguay
© DAMIEN MEYER / AFP
Le premier quart de finale de cette Coupe du monde 2015 entre l'Afrique du Sud et le Pays de Galles débutera dans deux heures à Twickenham (17h). Une rencontre qui sera forcément marquée par un énorme défi physique car c'est le propre des deux nations mais pas que... Rendez-vous à 17h en direct du Temple du rugby avec Aubin Hueber et Xavier Barret !
"Maintenant, ça commence !". Après une phase de poule musclée, le deuxième-ligne gallois, Luke Charteris, s'attend à ce que cela tape encore plus fort face aux Sud-Africains toujours aussi monstrueux à travers les âges. "Pour moi, leurs avants sont certainement les plus forts ce sera donc très dur pour nous, mais nous avons confiance en notre groupe. La dernière fois que nous les avions joué au Millennium Stadium, nous les avions battus" ajoute le joueur francilien. Avant ce premier quart de finale de cette huitième Coupe du monde, le sélectionneur gallois Warren Gatland a allégé la semaine de travail afin que ses joueurs soient prêts physiquement pour défier les corps bodybuildés des Springboks. "Ils ont un jeu très physique, très porté sur le jeu d’avants. On va devoir se confronter à leur mêlée et à leurs gros lancements de jeu sur les touches. Les phases de conquête vont donc être cruciales pour nous". Plus que le physique, le XV du poireau a énormément travaillé sur l'approche mentale de ces rencontres face aux grandes nations du rugby. "Avant, quand on jouait des équipes de l’hémisphère sud, on était toujours sur la défensive. On se disait qu’il fallait sortir les griffes et ne pas se laisser distancer au tableau d’affichage. On ne pense plus comme ça maintenant. On est dans une dynamique où l’on veut jouer mieux. Et si on est dans un bon jour, on peut l’emporter" confie Warren Gatland. Touchés dans leurs coeurs par les critiques sur les nombreuses blessures dans leurs rangs, les Gallois ont répondu de la meilleure des manières en éliminant l'Angleterre dans cette poule de la mort. Mais les Sud-Africains aussi ont pris la foudre des médias et du public après leur défaite face au Japon, le sélectionneur gallois s'attend à une rencontre entre bêtes blessées. "Ils ont bien surmonté le choc de perdre contre le Japon. Ça les a galvanisés en tant qu’équipe. Ça va être une opposition très difficile".

"On s'est relevés !"

Après la grosse frayeur face au Japon, les joueurs sud-africains se sont pris en main. Une remise en question nécessaire qui leur a permit d'arriver jusqu'en quart de finale. Le demi de mêlée et capitaine, Fourie du Preez, se souvient de cette bascule mentale après le Japon très compliquée à appréhender. "C’était évidemment un choc, mais après ce match, ça aurait pu devenir encore pire. On aurait pu perdre trois matches et devenir les pires Springboks de tous les temps. Je suis très fier de la façon dont tout le monde a réagi. On aurait pu se coucher ou se relever, et on s’est relevés". Désormais le Japon est dans leur dos, maintenant, c'est un autre très gros morceau qui se présente devant les Springboks. Selon le troisième-ligne, Duane Vermeulen, le Pays de Galles possède plusieurs armes redoutables pour concasser le collectif sud-africain. "Ce sera avant tout une bataille aérienne. Si on peut confiner cette équipe dans sa moitié de terrain, on pourra peut-être récupérer des ballons, parce qu’ils vont devoir jouer et ils feront des erreurs. Devant, ça se jouera sur l’affrontement physique et les Gallois ne reculeront certainement pas devant ça. Leur pack est très puissant". L'heure de la rencontre approche, moins de deux heures à attendre avant que le premier tour des phases finales de ce Mondial ne débute. Nos commentateurs comme les joueurs des deux nations sont prêts à vivre ce moment à part à Twickenham. "C’est un défi pour nous que de se préparer à ça et on verra si on arrive à tout mettre en place à partir de 17h00" conclut Fourie du Preez.
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio