Willy Schraen : "Tout est prêt pour un magnifique mariage entre Macron et les chasseurs"

Invité du Grand Matin Sud Radio, le président de la Fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen, est revenu sur le soutien apporté par les chasseurs à Nicolas Hulot dans l’interdiction des néonicotinoïdes.

Thumbnail

Alors que l’arbitrage gouvernemental dans "l’affaire" des néonicotinoïdes a été rendu en faveur de Nicolas Hulot, qui soutenait le maintien de leur interdiction, cet arbitrage a été salué par… les chasseurs, pourtant pas les premiers admirateurs du ministre de la Transition écologique et solidaire. Alors que le conseiller politique des chasseurs Thierry Coste avait déclaré sur Sud Radio il y a environ un mois que l’entrée au gouvernement de Nicolas Hulot était une "provocation", le président de la Fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen, s’est exprimé sur le sujet ce mercredi dans le Grand Matin Sud Radio.

"C’était évidemment une provocation, là-dessus il n’y a aucun problème. Mais quand il y a une chose de bien qui est faite, je pense qu’il faut la soutenir. Nous nous revendiquons d’une écologie de terrain, une écologie des hommes pour les hommes. Quand on connaît la médiocrité de la biodiversité au niveau de la SAU (Surface Agricole Utile) de manière générale, il est de bon aloi d’éviter d’en remettre une couche au niveau des pesticides toxiques", indique-t-il d’emblée.

"Je comprends le monde agricole, mais..."

Alors que, selon lui, les pesticides sont responsables de la disparition d’une grande partie de la petite faune, Willy Schraen ne perd pas de vue les difficultés des agriculteurs, mais soutient quand même cette interdiction. "Je comprends le monde agricole, à un moment il faut aussi leur laisser la possibilité de produire et d’être efficace, mais je pense qu’il ne faut pas non plus aller trop loin, comme on l’a fait avec certaines substances", indique-t-il.

"Nous sommes des écolos de terrain, les meilleurs de France"

"La défense de la biodiversité a toujours été le credo des chasseurs. Peut-être qu’on n’a pas su l’exprimer comme il le fallait, peut-être que la voix ne portait pas, peut-être qu’on s’est noyé dans certaines choses… Nous sommes des écolos de terrain, les meilleurs écologistes de France. Nous ne sommes pas des idéologues qui bouquinent et refont le monde dans les salons parisiens", assure-t-il par ailleurs, avant de se projeter avec optimisme sur les cinq années à venir avec Emmanuel Macron

"Il était venu nous voir avant l’élection présidentielle, je pense qu’on va bien s’entendre avec lui. Nous avons beaucoup discuté, avant de signer avec le parti de La République En Marche 30 accords touchant à la chasse mais surtout à la biodiversité, la ruralité, etc. Tout est prêt pour qu’on fasse un magnifique mariage", assure-t-il.

Retrouvez ici l’intégralité de l’interview de Willy Schraen dans le Grand Matin Sud Radio