Vignette anti-nids de poule ? "Les Français sont des vaches à lait" déplore F. Riester

Franck Riester, député de Seine-et-Marne, co-président d'Agir, la droite constructive

Franck Riester, député de Seine-et-Marne et co-président d'Agir, la droite constructive, était l'invité politique du Grand Matin Sud Radio.

Le Parisien révèle ce matin qu'un comité d'experts préconise la création d'une vignette automobile pour financer la restauration des chaussées et éviter les nids de poule qui se multiplient sur les routes.

Invité du Grand Matin Sud Radio, Franck Riester a déploré qu'une fois encore, on envisage de taxer pour régler un problème : "Il faut arrêter avec ce mal français de créer une taxe à chaque fois qu'on veut faire quelque chose. Les Français sont des vaches à lait. Il y en a assez des augmentations systématiques des impôts dans notre pays."

Selon le député de Seine-et-Marne et co-président d'Agir, la droite constructive, "on peut avoir des résultats bien meilleurs en termes d'organisations des routes et d'organisation des dépenses publiques."

 

Franck Riester a également indiqué qu'il n'était "pas favorable" à la solution d'abaisser la vitesse maximum autorisée à 80 km/h sur les routes pour améliorer la sécurité routière. "Pour l'instant, les réponses proposées en matière de sécurité publique sont encore des réponses de réduction de vitesse sur les routes, plutôt que de réfléchir à l'amélioration de la qualité des chaussées, a-t-il indiqué. Il y a d'abord des réponses différentes à apporter. Quand vous voyez qu'il y a des chaussées qui permettent d'éviter l'aquaplanning, d'éviter l'arrivée d'eau massive sur les pare-brises, parce qu'il y a des systèmes qui absorbent l'eau, vous avez un nombre d'accidents potentiels limités, parce qu'on investit sur les infrastructures plutôt que sur la vitesse."

Interrogé sur l'interview d'Emmanuel Macron, dimanche soir sur France 2, Franck Riester a loué le fait que le président de la République n'ait pas fixé d'objectifs trop précoces en matière de résultats dans la lutte contre le chômage : "Il a peut-être été échaudé par les échecs de la communication de François Hollande sur les résultats de son action. Sur la question du calendrier, c'est inutile de se mettre une pression. Il y a une pression à avoir sur les résultats, mais pas sur le calendrier. En termes de communication, il a raison de ne pas se mettre dans un angle."

Écoutez l'interview de Franck Riester, invité politique du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Michel Ange
- Lundi 18 décembre 2017 à 09:43
Nous sommes passés il y a quelques jours, les champions d'Europe des taxes et impôts en tout genre, dépassant même le Danemark. Il fallait le faire, çà y est nous y sommes arrivés. Bravo messieurs les politicards en tout genre.
A présent ces pseudos élites nous parlent de ressortir la vignette, mais non pas pour les personnes âgées, mais pour améliorer soit disant notre réseau routier. Je pensais moi, le petit béotien, que les
contraventions servaient à améliorer nos routes !!!
N'étant pas richissime, je suis obligé de vivre en France dans cet enfer fiscal intolérable, où on nous tond chaque jour un peu plus. A quand une taxe sur l'air que l'on respire !
N.B. Les contraventions routières en 2016 ont apporté 1,7 milliards
d'euro dans les caisses de l'Etat. On se fout de nous CQFD.
Anonyme
- Lundi 18 décembre 2017 à 12:41
A part les contraventions, les taxes sur l'essence et gazole? Et la TVA sur les voitures et les autres produits liés à l'automobile? A vomir tous les gens qui sont payés que pour emmerder les autres, incapables de trouver des solutions pragmatiques et intelligentes. Mais le plus simple, c'est d'inventer une nouvelle taxe. Et pour cela, on ne manque pas d’imagination.
Mithridateur
- Mardi 19 décembre 2017 à 09:58
Les gouvernements changent, les mensonges restent...
Benito FAUVEL
- Vendredi 5 janvier 2018 à 15:11
Les nids, les bosses, ne passons plus de coq à l´Âne mais bien de la poule à l´âne. Une poule, un âne ? une poulâne. Donc, pour les fans de la poule aux oeufs dor, on est passé du meurtre de la dîte poule, aux oeufs, pondus par des idiots qui sont désignés- car à même de détourner les fonds- par un pôt de fer, qui croit que la terre ne supporte plus les kilos d´asfalte.

Les routes sont surchargées, sur-taxées, sur-remboursées, mais ce n´est pas suffisant pour les employés gouvernementaux qui, par défaut , réclament une augmentation de salaire. Et oui, plutôt de dire qu´on est con, on se tourne vers l´imbécile. Et du fait, le français est imbécile de croire que la vignette va améliorer le problème de fond.Les nids sont sans poules ? non! la qualité du travail des ingénieurs, des pontes et autre chaussures. C´est une blague, ma parole, quel rêve.

Le sel est bien connu du peuple. Allez lécher les clavicules de vos chefs, si vous en avez marre de cirez les pompes. Le sel salarial a meilleur goût que la graisse de baleine, noircie pour faire croire que l´on a trouvé un produit miracle pour reluire le cuir.

Ce ne sera pas les funérailles des pompes des automobilistes qui-en bonne cause- accusent haut et fort la qualité médiocre du goudron sans plumes. Depuis des années. Je peux vous dire que même devant une entreprise normande-qui ne fait pas dans le petit lait- n´arrive même pas a se chausser correctement. Les nids de poulardes de la mère sont partout devant leur porte. Incroyable mais vraie.

On peut apprendre que les transports des poids, ceux lourds, tous les jours sur la même route engendre une fragilité de l´état de l´enrobé. Avec un petit hiver bien glacial, les pluies, les petits rus et autre rivières souterraines, et les vibrations sont la cause de la cassure du goudron. Le goudron peut-être de qualité, mais si les géologues ont encore des couches à changer, et bien cela donne un peu le même principe que de peindre de la peinture de très bonne qualité sur du bois pourri. Une vis de forme, pour les experts juridiques. Un vis caché pour ceux qui savent et qui manipulent.

La critique est sûre est je vous assure que les ingénieurs n´ont pas fait leur travail de remblais. Les nids de poules sont bien dûs au manque de logique. On soutient les fondations en premier avant d´envisager de remettre une couche. Je dirai même plus, la couche est pleine !

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio