Sophie Cluzel: "Le handicap est la première forme de discrimination"

Invitée du "petit déjeuner politique", la secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapée s'apprête à accueillir tous les ministres européens en charge du handicap.

Thumbnail

"C'est scandaleux". Sophie Cluzel condamne sans réserve la menace du syndicat national des gynécologues obstétriciens de France, qui appelle à faire 'grève des IVG" pour obtenir gain de cause, dans une affaire de condamnation pour erreur médicale concernant 15 praticiens. "C'est un mode de chantage qui n'a pas lieu d'être. On ne peut pas envoyer de tels messages aux femmes".

"Une réunion inédite"

La secrétaire d'Etat au handicap réuni tous les ministres ou secrétaires d'Etats européens chargés du handicap, pour évoquer la scolarisation, l'insertion professionnelle, la recherche. Avec des bénéfices pour tout le monde: faire progresser la domotique pour les handicapés peut aussi aider au maintien à domicile des personnes âges, souligne t-elle par exemple.

"Nous avons fait un tour d'Europe des bonnes pratiques. Au Danemark, le taux de scolarisation des enfants handicapés est de 98%, grâce aux moyens de rééducation dans l'école. En France nous avons de bonnes pratiques sur l'insertion professionnelle, que nous devons accompagner"  

Représentation politique des personnes handicapées

Le handicap: première forme de discrimination, dont on ne parle pas assez, souligne Sophie Cluzel. "Les personnes handicapés sont des électeurs et sont éligibles ! Aujourd'hui nous n'avons pas de candidats handicapés".

Pour les Européennes, les personnes sous tutelle pourront voter, annonce la secrétaire d'Etat.Il suffira juste de se réinscrire sur les listes. "Cela fait 30 ans que les associations le réclament". Leur droit de procuration sera protégé pour éviter tout abus.

"Le handicap ne sera plus une excuse pour priver les personnes de leur droit de vote. Cela concerne 300.000 personnes"

Elle annonce aussi une nouvelle augmentation, en novembre, de l'Allocation adultes handicapé.