éditorial

L'édito de Philippe David

Philippe David Sud Radio Éditorialiste

Une étude de la DREES, direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques, révèle qu'un tiers des seniors sans emploi, ni retraite, vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Selon cette étude, 1,4 million de Français de 53 à 69 ans, ne perçoivent ni revenu d'activités, ni pension de retraite.

SAUVEZ LES SENIORS !

Oui, sauvez les seniors car la pauvreté touche 11 % d’entre eux et qu’on ne parle ni de nonagénaires ni de centenaires mais de personnes âgées, en moyenne de 58 ans, c’est à dire encore dans la force de l’âge, et qui sont pourtant en moins bonne santé que les retraités puisque "29 % se déclarent en mauvais ou très mauvais état de santé et que 30 % ont une reconnaissance administrative de handicap, contre, dans les deux cas, 11 % de l'ensemble des seniors".

SAUVEZ LES SENIORS !

Car la moitié de ces seniors qui vit dans la pauvreté n'a pas de diplôme ou juste le certificat d'études primaires (CEP), contre 27 % des seniors qui travaillent et 40 % des retraités. 13 % d’entre eux sont au chômage, un chômage duquel il est quasi-impossible de sortir dans cette tranche d’âge surtout quand on est peu ou pas diplômé.

SAUVEZ LES SENIORS !

Car passé 50 ans, et sauf à avoir une montagne de diplôme, une excellente expérience et un très bon réseau, perdre son emploi est une véritable peine de mort sociale qui conduit à Pole Emploi puis au RSA en passant par la case pauvreté et qui parfois, malheureusement, conduit au suicide. Envoyez un CV après 50 ans et on ne vous répondra même pas, considérant qu’au mieux vous coûtez trop cher, qu’au pire vous êtes fini.

SAUVEZ LES SENIORS !

 

Les rubriques Sudradio