Révélations sur François de Rugy : "politiquement, c'est totalement dévastateur"

Bruno Cautrès, chercheur CNRS au CEVIPOF, le centre de recherches politiques de Sciences Po, était "L’invité de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 12 juillet animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Il revient sur les révélations sur le train de vie de François de Rugy.

François de Rugy ne pouvait plus rester avec les dernières révélations.

François de Rugy a été convoqué à Matignon jeudi 11 juillet au soir, après les révélations sur son train de vie, qui sortent dans la presse toutes les quatre ou cinq heures.

 

Bruno Cautrès : "politiquement, c'est totalement dévastateur"

Ce que l'on dit dans l'entourage de François de Rugy et du gouvernement, c'est que pour l'instant, toutes les explications du ministre sont juridiquement tenables mais politiquement inaudibles. "Juridiquement, apparemment François de Rugy a fait les choses dans les cordes. On retrouve un scénario assez classique, explique Bruno Cautrès, chercheur CNRS au CEVIPOF, le centre de recherches politiques de Sciences Po. Mais politiquement, c'est totalement dévastateur.

Nous sommes au lendemain de la crise des Gilets Jaunes et du Grand Débat National, avec la question de la distance entre les élus et la population. Et François de Rugy est détenteur d'un portefeuille essentiel, c'est un rôle stratégique à un moment où Emmanuel Macron revient en force sur les questions climatiques. Et surtout, ce gouvernement a placé la question de la morale publique, de la restauration de la confiance des Français dans la politique au cœur de la démarche. Et puis on a des images qui vont marquer la population, comme la taille des homards... Il n'en est pas sorti !"

"C'est à nouveau remettre un euro dans la machine à la défiance politique"

Quelles que soient les explications, on a l'impression que le vers est un peu dans le fruit, estime Patrick Roger. "Le problème, c'est que les justifications souvent vont accroître le problème, en soulignant encore plus la distance entre le mode de vie d'un élu de très haut niveau et celui de tout un chacun. Elles vont augmenter le sentiment que décidément, les hommes et femmes politiques ne vivent pas du tout dans le même univers".

Les mesures qu'il prendra seront difficilement audibles, puisqu'on demande de plus en plus d'efforts aux Français, notamment avec les nouvelles taxes. "Ça va être la difficulté pour lui dans les semaines qui arrivent d'être le porteur de la parole sur la question climatique et de l'environnement. La question aujourd'hui des politiques publiques en matière d'environnement, d'écologie et de climat, c'est qui paie l'addition. Ça pose donc la question du bon usage des taxes, et on retrouve malheureusement là un scénario qu'on connaît très bien en France, c'est à nouveau remettre un euro dans la machine à la défiance politique".

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !