Retraites: un "enfumage" qui va faire baisser des pensions, pour LR

Le numéro deux du parti Les Républicains Guillaume Peltier a dénoncé le "brouillard et l'enfumage" du projet de réformes des retraites présenté mercredi par Edouard Philippe, qui va conduire selon plusieurs ténors de la droite à faire "baisser" les pensions.

(Photo by PHILIPPE HUGUEN / AFP)

"Donc si on comprend bien, nous avons eu débats et blocages pour rien, puisque la réforme des retraites est reportée entre 2037 pour la génération 1975 et 2064 pour la génération 2004. Emmanuel Macron, c'est le brouillard et l'enfumage: nos retraites vont baisser!", a tweeté le député du Loir-et-Cher.

Le parti doit présenter jeudi son contre-projet de réforme des retraites. Il est opposé à un système par points et prône un allongement de la durée de cotisations qui entraînerait un report de l'âge de départ à la retraite de 62 à 64 ans.

Le président de la Commission des Finances et député LR de l'Oise Eric Woerth a estimé que l'âge pivot à 64 ans était "ni plus ni moins le rééquilibrage financier par la baisse des pensions", ironisant par ailleurs sur l'invention par le gouvernement d'un "nouveau concept: la transition à rallonge".

Le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau a estimé que "faire croire comme le fait le gouvernement que la valeur du point ne pourra pas baisser parce qu'il sera inscrit dans la loi c’est prendre les Français pour des imbéciles". "Chaque loi de finances sera l'occasion pour les futures majorités de revenir sur cette valeur", selon l'élu de Vendée.

En outre, selon M. Retailleau, les femmes "sont toujours les grandes perdantes" de la réforme et "claironner l'inverse ne suffit pas à changer cette réalité".