René Dosière : "Les effectifs des ministères ont diminué de 50% et les rémunérations ont augmenté de 20%"

René Dosière est ancien député PS de l’Aisne et président de l’Observatoire de l’éthique publique
René Dosière est ancien député PS de l’Aisne et président de l’Observatoire de l’éthique publique

"Le gouvernement Édouard Philippe est le gouvernement de la Ve République où il y a les effectifs les plus faibles et les rémunérations les plus élevées", nous a raconté René Dosière, ancien député PS de l’Aisne et président de l’Observatoire de l’éthique publique. René Dosière était l’invité d’André Bercoff le 29 novembre 2018 sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

René Dosière : "Les effectifs actuels des ministères sont insuffisants"

Pour René Dosière, qui vient de faire une étude sur les budgets ministériels du gouvernement Édouard Philippe, "Emmanuel Macron et Édouard Philippe ont fait une double rupture avec le passé. En 2017, ils ont diminué les effectifs des ministères de 50% et ont augmenté les rémunérations de 20%. Résultat : il y a aujourd’hui beaucoup moins de monde, mais qui sont beaucoup mieux payés".

"Le gouvernement aujourd’hui, c’est 2.400 personnes. En termes des salaires, c’est 120 millions d’euros par an. S’agissant des effectifs, pour un secrétariat d’État, doté de cinq personnes, compte tenu du travail qui est demandé, à mon avis ça ne suffit pas", a estimé René Dosière au micro d’André Bercoff.

D’importantes augmentations salariales ont concerné une dizaine de ministères en 2017

Selon les informations de René Dosière, d’importantes hausses de salaires ont concerné certains conseillers ministériels, dans une dizaine de ministères (Travail, Droits des femmes…). "Le salaire du porte-parole du gouvernement a par exemple augmenté de 27%, soit 1.986 euros d’augmentation. Et 1.986 euros, c’est peu ou prou le salaire moyen dans la fonction publique territoriale. Là, je trouve que c’est trop", nous a-t-il confié.

"Faire la lumière sur les effectifs et les rémunérations dans les cabinets ministériels est un effort de transparence que j’ai entrepris il y a plus d’une dizaine d’années. À l’époque c’était un domaine particulièrement opaque. Mais maintenant on dispose de la quasi-totalité des éléments. L’intérêt de cette étude est de permettre aux gens de se dire : On sait comment notre argent est utilisé. Et aussi d’alerter les ministres : si vous voulez que les gens retrouvent la confiance dans le travail que vous faites, il faut aussi que vous soyez exemplaires", nous a expliqué René Dosière.

 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio