Renaud Muselier: "Va-t-on se faire enfumer avec le grand débat ?"

Renaud Muselier, président LR de la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur et député européen, était l'invité du "Petit déjeuner politique Sud Radio" le 8 janvier 2019
Renaud Muselier, président LR de la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur et député européen, était l'invité du "Petit déjeuner politique Sud Radio" le 8 janvier 2019

Renaud Muselier, président LR de la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur et député européen, s'est dit favorable à la création d’un fichier de casseurs, mais incertain quant à l'utilité du grand débat promis par Emmanuel Macron, si ce dernier n'était pas suivi d'un référendum avec trois à cinq grandes questions. Renaud Muselier était l'invité de Patrick Roger dans "Le petit déjeuner politique", le 8 janvier 2019 sur Sud Radio.

Renaud Muselier : "J’approuve toutes les idées qui amènent de l’ordre"

Interrogé par Patrick Roger sur le jugement qu’il porte sur la création d’un fichier de casseurs, annoncée par Édouard Philippe le 7 janvier 2019, Renaud Muselier s’y est dit favorable. "Il existe aujourd’hui des fichiers de l’extrême-droite et de l’ultra-gauche, donc pourquoi pas", a-t-il estimé, avant de poursuivre : "J’approuve toutes les idées qui amènent de l’ordre. Le sens d’une République, c’est que vous avez une organisation républicaine dans le cadre d’une démocratie dans laquelle vous avez une liberté. Du moment que vous ne pouvez plus exercer vos libertés (vous déplacer, vous exprimer, travailler), ça suffit".

"Il y a la liberté de déplacement. On n’a pas le droit de bloquer les gens sur tous les ronds-points. Il y a aussi la liberté de travailler. Or, on se permet de faire n’importe quoi à n’importe qui. Pour manifester, il y a des règles et des lois. Il faut se déclarer", a rappelé Renaud Muselier.

Grand débat : Renaud Muselier craint un "enfumage"

À la question de Patrick Roger de savoir s’il condamnait les "gilets jaunes" casseurs, Renaud Muselier a répondu : "Je condamne tous ceux qui ne condamnent pas. Le 'gilet jaune' qui se dit : 'L’autre, il est plus gonflé que moi, je le laisse casser', je le condamne. On est dans une République. La France n’est pas une ZAD. Il y a des règles et des droits qu’il faut appliquer".

S’agissant du grand débat annoncé par Emmanuel Macron, Renaud Muselier a déclaré : "La vraie question qui se pose, c’est : 'Va-t-on se faire enfumer avec le grand débat' ? Car les cahiers de doléances dans les mairies existent bien mais personne ne les ouvre. Je pense qu’à l’issue de ce grand débat, il faudra organiser un référendum avec trois, quatre ou cinq grandes questions".

Cliquez ici pour écouter "Le petit déjeuner politique" présenté par Patrick Roger.

Retrouvez "Le petit déjeuner politique" du lundi au vendredi avec Patrick Roger à 7h40 sur Sud Radio, dans la matinale.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio