Renaud Muselier "demande la démission" de Manuel Valls

Le député européen Les Républicains et président délégué du conseil régional de PACA Renaud Muselier appelle à la démission de Manuel Valls, "déjugé, décrédibilisé et inaudible".

Invité de l'émission Territoires d'Infos, sur Sud Radio et Public Sénat, le député européen Les Républicains Renaud Muselier a demandé la démission du Premier ministre, Manuel Valls."Il a perdu le combat au Parlement, il a perdu le combat auprès du président, il est désavoué et, à mon avis, compte tenu du fait que, maintenant, il y a des primaires qui arrivent à l'intérieur de la gauche, que le président de la République lui-même n'est pas président de la République mais est resté président de la Corrèze et premier secrétaire du Parti socialiste, M. Valls se doit, par rapport au pays, par rapport à sa fonction, par rapport à son ambition, de démissionner", a lancé le président délégué du conseil régional de PACA.

"Il ne sert plus à rien, plus personne ne croit en lui"

En cause, notamment, la nouvelle volte-face du Gouvernement sur l'interdiction de la manifestation contre la loi Travail prévue ce jeudi : "Il faut reconnaître que le Gouvernement multiplie un certain nombre d'erreurs et de bévues et dans cette opération, sur le plan des responsabilités politiques, il me paraît évident qu'une nouvelle fois, M. le Premier ministre Valls est déjugé, décrédibilisé, peu audible, inaccepté.""Je demande clairement la démission du Premier ministre ce matin, qui est une nouvelle fois déjugé, qui a montré une nouvelle fois son incapacité à gouverner, a poursuivi Renaud Muselier. C'est le constat d'une inefficacité parlementaire, d'une inefficacité dans le cadre de la proposition de ses lois. Droit dans ses bottes, il essaie de faire passer une loi où plus personne ne comprend plus rien, si ce n'est que tout le monde est contre et, aujourd'hui, il empêche les gens de manifester contre mais finalement, ils finissent par manifester.""Il ne sert plus à rien, a résumé le député européen. Plus personne ne croit en lui, à chaque fois qu'il dit quelque chose, il se passe l'inverse, donc au revoir monsieur et merci... Et même pas merci d'ailleurs."Regardez l'interview de Renaud Muselier, député européen Les Républicains et président délégué de la région PACA, invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat