Rachid Temal : "Oui, le PS existe encore !"

Rachid Témal, sénateur PS du Val d'Oise et vice-président du groupe socialiste au Sénat, était l’invité politique de Patrick Roger le 5 juillet sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Thumbnail

Que penser de la grève des professeurs au bac ? Quid de la rétention des notes par certains d'entre eux : faut-il des sanctions ?

"Rendre les copies aux élèves"

 "Le ministre Jean-Michel Blanquer parle beaucoup de confiance, mais il n'en met pas beaucoup dans ses réformes, juge Rachid Témal. Sur la réforme de lycée, le Conseil national de l'éducation vote à 85% contre. Autant je peux partager ce que disent les profs sur les effets néfastes de cette réforme, autant je ne partage pas leur mode d’action. Les pauvres jeunes : après avoir stressé pour le bac, ils vont découvrir Parcours Sup. Qui va décider ? Un algorithme et l’école. Je suis pour qu’un jeune choisisse sa filière, pas pour qu’on la leur impose".

Pour le sénateur PS du Val d'Oise, "il faut rendre les copies aux élèves ! Je ne suis pas favorable au contrôle continu, il faut que Jean-Michel Blanquer mette de côté sa réforme du lycée". Est-ce une leçon pour le ministre de l’Éducation nationale ? "J’ai entendu le président de la République dans sa conférence de presse, le Premier ministre au Sénat dire que l’on est dans une nouvelle étape, que l’on va débattre. Je croyais que l'acte 2 du quinquennat était basé sur le dialogue et le débat : ça ne se fait pas ! Sur l’école et sur d’autres sujets également".

Le Parti socialiste existe encore

On apprend dans une note que LREM veut 'siphonner' le PS dans les municipales. Olivier Faure parle de détournement d’argent public, car cette note a été rédigée par le directeur de cabinet de Richard Ferrand. Pour le vice-président du groupe socialiste au Sénat, "il est clair que le directeur de cabinet de Richard Ferrand fait autre chose que sa mission". Pour autant, "que nous dit cette note? Que le Parti socialiste existe ! Je dis aux socialistes de relever la tête, d’être fiers et d'aller parler aux Français plutôt que de s’occuper de LREM ! (...) Cette note, c’est aussi la reconnaissance que l''Agir de gauche', l'aile gauche du macronisme, ne marche pas, alors que cela marche à droite. C’est un aveu d’échec de la stratégie d'Emmanuel Macron. (...) Nous sommes à peu près 30 à 40.000 militants au PS. Au Sénat, c’est la deuxième force politique, la première force à gauche. Nous menons des politiques innovantes sur les territoires, il faut les mettre en avant". Faut-il déposer plainte ? : "Olivier Faure en jugera. Il faut d'abord demander des comptes à Richard Ferrand et Emmanuel Macron. Je suis d'accord pour déposer plainte, mais je ne souhaite pas que notre vie politique se règle devant les tribunaux".

Dans quelques jours, le 17 juillet, plusieurs personnalités de gauche, dont François Hollande et Bernard Cazeneuve, vont travailler au Sénat. "Ce n’est pas du tout cela, affirme Rachid Témal. Au pot de fin d'année du groupe des sénateurs PS, on s’est dit que ce serait bien d’avoir les anciens, le Président, les Premiers ministres, Premiers secrétaires… Mais ce ne sera qu'un pot, pas une réunion de travail". Faut-il que Bernard Cazeneuve revienne ? "J’ai vu qu’il a dit qu'il ferait des propositions, j'ai hâte de les voir. Alors qu’Antoine Ruffenach, ancien maire du Havre, estime qu’Édouard Philippe serait meilleur à la mairie de Paris, partage-t-il cette opinion ?  "En termes de RH, c’est un bon Premier ministre pour Emmanuel Macron pour faire tenir son système depuis deux ans. Pour Paris, la bonne maire s'appelle Anne Hidalgo et je crois qu’il faut la reconfirmer. Si vous voulez me faire dire qu’Édouard Philippe serait un meilleur candidat pour Paris que Benjamin Griveaux ou Cédric Villani, je pense que oui".

Cliquez ici pour écouter “L’invité politique”  avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !