Le président du Mouvement pour la France "espère" que Vincent Lambert sera sauvé, alors que le tribunal administratif doit une nouvelle fois se prononcer ce vendredi pour ou contre l'arrêt des soins.
Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne tranche ce vendredi dans l'affaire de Vincent Lambert pour ou contre l'arrêt des soins."J'espère qu'on le sauve, a indiqué Philippe de Villiers, invité de Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat. Une société qui porte atteinte à la vie quelle que soient les circonstances est entraînée dans une logique mortifère. Nous assistons aujourd'hui, depuis que l'avortement est devenu le passeport de toute les transgressions, à la déshumanisation progressive du monde par l'effacement planifié du visage de l'homme.""Dimanche dernier, j'étais dans un salon et ma voisine était Viviane Lambert, a poursuivi le président du Mouvement pour la France. J'ai parlé avec elle, je peux vous dire qu'il est en vie, qu'il réagit. On ne doit pas le tuer parce que si on tue ce garçon, alors tout est possible."
Regardez l'interview de Philippe de Villiers, président du Mouvement pour la France, invité de Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat.
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio