Martine Billard : "c'est une nouvelle division : les vaccinés contre les non-vaccinés"

Martine Billard, oratrice nationale de la France insoumise, était l'invitée de Philippe Rossi dans "Les vraies voix" le 13 juillet 2021 sur Sud Radio.

Martine Billard, invitée de Philippe Rossi dans "Les vraies voix" sur Sud Radio. © AFP

Tout en étant pro-vaccination et elle-même vaccinée, Martine Billard est dépitée de l'élargissement du pass sanitaire, qui rendra la vaccination contre le Covid-19 un passage obligé pour exister en société.

 

Martine Billard : "Emmanuel Macron se trompe d’adversaire"

"Je remarque la capacité d’Emmanuel Macron à diviser les Français. Il dresse les jeunes contre les vieux, les salariés du privé contre les salariés du public, les travailleurs contre les chômeurs… Maintenant c’est une nouvelle division : les vaccinés contre les non-vaccinés. En plus, ce qui me stupéfait, c’est sa capacité à inventer des mesures qui sont quasiment inapplicables. Par exemple, le pass sanitaire dans les transports. On a fermé beaucoup de gares en France. Déjà c’est absurde. En plus, comme de toute façon on est obligés de porter le masque dans les transports…

 


Ce que je trouve invraisemblable, c’est le mépris, la brutalité. Je ne vois pas pourquoi il cible les soignants spécifiquement, alors que les forces de l’ordre ont l’autorisation de ne pas être vaccinés.

Il se trompe d’adversaire. Les adversaires, ce ne sont pas les vaccinés contre les non-vaccinés. L’adversaire, c’est les politiques libérales de ce gouvernement. Les riches se sont encore plus enrichis et les pauvres se sont encore plus appauvris", a déclaré Martine Billard.

"Le gouvernement utilise la pandémie pour faire passer certaines mesures"

"L’objectif de cette annonce, c’est de faire oublier toute la seconde partie de son intervention [télévisée du 12 juillet 2021], qui est sur la réforme de l’indemnisation chômage et la réforme des retraites. On est vraiment dans un gouvernement libéral violent en France, qui utilise une réalité, cette pandémie, pour faire passer des mesures qu’il aurait de toute façon fait passer sans la pandémie", a estimé Martine Billard.

Interrogée sur ce qu’elle aurait fait si elle était à la place d’Emmanuel Macron depuis le début de l’épidémie, Martine Billard a répondu : "proposer des masques à toute la population et se donner les moyens de les produire. Quand vous avez une maladie respiratoire, l’expérience montre que le masque est la solution. Ensuite, les purificateurs d’air, qu’on aurait pu mettre dans tous les établissements d’enseignement".

 

Cliquez ici pour écouter "Les vraies voix" avec Philippe Rossi

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !