Marseille: "La droite nous a laissé des caisses vides", dénonce le nouveau maire Benoît Payan

Il n’y a plus d’argent dans les caisses: Le résultat de l’audit des finances de Marseille est catastrophique, selon le nouveau maire PS, Benoit Payan.

Le maire socialiste de Marseille, Benoît Payan. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Le maire de la cité phocéenne accuse son prédécesseur Jean-Claude Gaudin d’avoir jeté l’argent par les fenêtres L’ancienne majorité aurait dépensé sans compter. Avec, au final, une ardoise de 1,5 milliard d'euros de dette et 46 millions d’euros à régler chaque année rien que pour les intérêts.

 

Vélodrome: "On est allé chercher de l'argent à 9%, quand tout le monde en trouvait à 4%. Des champions du monde !"

Benoit Payan qui pointe quelques exemples de ce gaspillage d’argent public:

"La droite nous a laissé des caisses vides ! Il n'y a pas d'autre exemple d'une ville aussi mal gérée. Tous les mois, on paye 300.000 euros pour faire de la glace dans la patinoire... 300.000 euros pour faire de la glace en eau et en électricité. Tous les mois, on dépense 1,5 million d'euros pour le Stade Vélodrome. Pas pour le Stade tel qu'il est, mais pour le montage financier qui est le pire montage financier de la décennie ! Il n'y a pas d'autre ville au monde qui a fabriqué un montage aussi coûteux ! Nous on est allé chercher de l'argent à 9%, quand tout le monde trouvait de l'argent à 4% ! C'est quand-même des champions du monde, d'avoir réussi ça ! C'est à ça qu'il faut mettre fin !" - Benoît Payan, maire (PS) de Marseille

 

Dans le viseur du nouveau maire: le montage financier du Stade Vélodrome, "pire montage financier de la décennie". (Boris HORVAT / AFP)

La cessation de paiement en héritage?

Pour autant le premier magistrat promet de redresser la barre et de continuer les investissements. Est-ce que ca veut dire que les impôts vont augmenter ? Benoît Payan promet d'éviter toute décision "injuste".

 

"On fera tout pour l'éviter mais la situation est aujourd'hui extrêmement tendu ! Si nous ne faisons rien, c'est le mur. Cela veut dire que la ville de Marseille sera en cessation de paiement. C'est ça l'héritage, c'est ça qu'on découvre ! La droite a laissé a écrasé les Marseillais avec l'impôt le plus injuste qui soit, qui était la taxe d'habitation. Et elle a laissé la taxe foncière, une des plus faibles de France, dans un état végétatif, avec une taxe d'habitation extrêmement haute. Donc aujourd'hui, les marges de manœuvre fiscale sont extrêmement réduites. Nous ne ferons rien qui sera injuste", promet aussi Benoît Payan

Propos recueillis par Lionel Maillet