Marine Le Pen : "Avec Alstom, Macron brade le savoir-faire des Français"

La présidente du Front national et députée du Pas-de-Calais était l'invitée politique du Grand Matin Sud Radio.

Thumbnail

"Un véritable dépeçage de l'industrie française." La présidente du Front national, invitée politique du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard, ne décolère pas après l'annonce du projet de fusion entre Alstom et Siemens.

 

 

"On vend l'industrie française et on met en place les conditions pour qu'elle passe sous drapeau étranger, a dénoncé Marine Le Pen. C'est une catastrophe parce que cela appartient aux Français. C'est leur savoir-faire, leur travail qui est ainsi bradé et ce n'est pas une surprise de la part d'Emmanuel Macron (...) La réalité, c'est que ça passe sous contrôle allemand. L'État aurait pu lever les actions qu'il avait sur les parts de Bouygues et, surtout, conserver le contrôle. Nous devons conserver le contrôle de nos grands géants français et ça n'a pas été le cas pour STX ni pour Alstom. On nous avait vendu la même chose pour Lafarge et Nokia..."

"Il faut une commission d'enquête"

Comme le demandent Nicolas Dupont-Aignan et Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen souhaite la mise en place d'une "commission d'enquête parlementaire, parce qu'il ne faudrait pas qu'on apprenne par ailleurs qu'il existe on ne sait quel pacte, comme ça a existé dans la vente de l'aéroport de Toulouse, avec un pacte d'actionnaires qui avait été volontairement caché."

Écoutez l'interview de Marine Le Pen, invitée politique du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard