Manifestation anti-Macron à Marseille : Jean-Luc Mélenchon espère une mobilisation massive

Manifestation anti-Macron à Marseille : Jean-Luc Mélenchon espère une mobilisation massive

À l'initiative de plusieurs syndicats et associations, une manifestation unitaire baptisée "Stop Macron" aura lieu samedi à Marseille (Bouches-du-Rhône). 

Une manifestation unitaire contre la politique d'Emmanuel Macron, à laquelle participeront plusieurs syndicats, associations et autres formations politiques d'extrême gauche comme le PCF, le NPA ou LFI, aura lieu ce samedi 14 avril à Marseille (Bouches-du-Rhône). Le cortège qui s'élancera depuis le Vieux-Port de la cité phocéenne comptera dans ses rangs Jean-Luc Mélenchon.

"Je suis venu à Marseille, parce que c'est le volcan du pays"

Une mobilisation que l'intéressé espère massive et qui doit en appeler d'autres, selon lui. C'est la raison pour laquelle, le président de la France insoumise a appelé plusieurs personnalités, telles que Benoît Hamon, Olivier Besancenot ou encore Pierre Laurent, à marcher à ses côtés à l'occasion de cette manifestation baptisée "Stop Macron". Il s'est confié sur les objectifs du mouvement, au micro de Sud Radio. "Une seule étincelle peut mettre le feu et peut-être que ce sera l'étincelle marseillaise. En tout cas, c'est ce que l'on essaie clairement de faire. Je souhaite un mouvement populaire très puissant dans notre pays et je voudrais que tous ceux qui me regardent se sentent concernés et se disent : 'on va en faire autant !'", nous a-t-il expliqué, avant de souligner l'importance que cette journée soit organisée le week-end. "Ça tombe un week-end, c'est que j'ai souhaité, pour que l'on ait une occasion, pour tout le monde, de se retrouver un jour où ça ne coûtera pas une journée de paye (...) Je suis venu à Marseille parce que je savais que c'était le volcan du pays", a-t-il conclu.

Samy Johsua, élu LFI de Marseille ne dit pas autre chose et souhaite un mouvement massif. "On espère être le plus nombreux possible, plusieurs dizaines de milliers et faire une manifestation qui marque l'histoire de la ville en faisant la somme de ceux qui font déjà grève avec tous ceux qui ne peuvent venir que le samedi ou le dimanche. On espère prouver que c'est comme ça que l'on peut être le plus fort possible, que ce n'est pas une minorité et que l'on peut se mobiliser en masse. C'est cette masse là qui peut arriver à faire reculer le gouvernement", nous a ainsi confié celui qui officie dans les 13e et 14e arrondissement de la ville.

Vous l'aurez compris, cette manifestation fera office de test pour l'opposition d'extrême gauche et nul doute qu'une mobilisation massive représenterait un camouflet pour l'exécutif.

Propos recueillis par Lionel Maillet

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Anonyme
- Vendredi 13 avril 2018 à 22:36
Connarf
Michel Ange
- Samedi 14 avril 2018 à 12:33
Mélanchon le bolchevique bourgeois pur jus et sa clique nauséabonde, sans le dire, sont en fait pour la dictature du prolétariat. D'ailleurs tout nos hommes politiques sont contaminés plus ou moins par cette idéologie mortifère qu'est le marxiste. Brejnev a dit que le dernier pays communiste de l'Europe était la France. Bien vu !
Notre ancien président Jacques Chirac pendant sa jeunesse a même distribué l'humanité, ce qui lui a laissé des traces indélébiles.
"Kamarade" Mélanchon comme beaucoup de politicards n'a vécu que sur les deniers publics, incapable de créer leur propre entreprise en partant bien entendu ex nihilo, non pas pour être embauché dans une très grande entreprise ou banque d'affaires. (Rothschild par hasard).
Les risques sont pour le peuple......................
Michel Ange
- Samedi 14 avril 2018 à 12:33
Mélanchon le bolchevique bourgeois pur jus et sa clique nauséabonde, sans le dire, sont en fait pour la dictature du prolétariat. D'ailleurs tout nos hommes politiques sont contaminés plus ou moins par cette idéologie mortifère qu'est le marxiste. Brejnev a dit que le dernier pays communiste de l'Europe était la France. Bien vu !
Notre ancien président Jacques Chirac pendant sa jeunesse a même distribué l'humanité, ce qui lui a laissé des traces indélébiles.
"Kamarade" Mélanchon comme beaucoup de politicards n'a vécu que sur les deniers publics, incapable de créer leur propre entreprise en partant bien entendu ex nihilo, non pas pour être embauché dans une très grande entreprise ou banque d'affaires. (Rothschild par hasard).
Les risques sont pour le peuple......................

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio