Le vice-président de l'UDI Louis Giscard d'Estaing a jugé "irréalisable" la promesse de Nicolas Sarkozy d'organiser deux référendums s'il est élu et a soutenu Alain Juppé, "homme d'expérience et de dialogue" en vue de la primaire de la droite.
Invité de l'émission Territoires d'Infos, dans le Grand Matin Sud Radio et sur Public Sénat, Louis Giscard d'Estaing a fait part de sa préférence pour Alain Juppé à l'occasion de la primaire de la droite, deux jours avant le premier débat entre les candidats."Je soutiens l'homme d'expérience et de dialogue qu'est Alain Juppé", a précisé le vice-président de l'UDI. À l'inverse, Louis Giscard d'Estaing a jugé "irréalisable" la promesse de Nicolas Sarkozy d'organiser deux référendums s'il est élu, l'un sur le regroupement familial et l'autre sur l'internement des personnes fichées S.Interrogé sur l'agression dont ont été victimes des policiers à Viry-Châtillon, dans l'Essonne, Louis Giscard d'Estaing a estimé "possible qu'il faille revenir sur la loi sur la légitime défense" et reconnu que le terme de "sauvageon" employé par Bernard Cazeneuve était "pas très approprié en cas de tentative d'assassinat".
Les rubriques Sudradio