L'édito politique de Thierry Guerrier - "Le Président souhaitait qu'on en finisse vite !"

Le gouvernement n'a pas seulement battu retraite sur l'âge pivot, il a aussi perdu la bataille de l'opinion selon notre éditorialiste politique Thierry Guerrier.

L'édito politique de Thierry Guerrier

Retrouvez l'édito politique de Thierry Guerrier chaque lundi à 7h20 sur sudradio.fr.

 PARLANT DE L’INTERVENTION, HIER SOIR SUR FRANCE 2, D’ÉDOUARD PHILIPPE ET SUR SA DÉCISION DE RETRAIT DE « L’ÂGE PIVOT »… 

ET POUR THIERRY GUERRIER, LE PREMIER MINISTRE S’EN SORT PLUTÔT BIEN.

 

"ET BIEN OUI, DE SON POINT DE VUE, TRÈS POLITIQUE, J’AI PRESQUE ENVIE DE DIRE « POLITICIEN », LE PREMIER MINISTRE SEMBLE PLUTÔT RENFORCÉ DANS LA SÉQUENCE QUI VIENT DE S’OUVRIR AVEC LE RETRAIT DE L’ÂGE PIVOT.

CAR, IL PEUT DIRE QU’IL A RECULÉ (TRÈS PEU, MAIS RECULÉ QUAND MÊME ) FACE À LA PRESSION SYNDICALE (TRÈS FORTE ELLE)… RECULÉ MAIS SANS RENONCEMENT À L’ESSENTIEL À SES YEUX (ET AUX YEUX DE L’ÉLECTORAT DE DROITE D’EN MARCHE), C’EST À DIRE SANS RENONCER AU FUTUR SYSTÈME À POINT UNIVERSEL… ET EN OBTENANT, PAR AILLEURS, DES SYNDICATS QU’ILS ACCEPTENT LE PRINCIPE DE MESURES POUR GARANTIR L’ÉQUILIBRE FINANCIER DU SYSTÈME DES RETRAITES… (MESURES QU’ILS NÉGOCIERONT DANS LE FAMEUSE CONFÉRENCE DE FINANCEMENT PROPOSÉE PAR LA CFDT ET ACCEPTÉE PAR EDOUARD PHILIPPE…) 

LE PREMIER MINISTRE PEUT DONC AFFICHER CONCENTRATION ET SÉRÉNITÉ (COMME IL A TENTÉ DE LE FAIRE HIER SOIR AU 20H)… PUISQU’IL DEVRAIT RÉUSSIR À OBTENIR LA FIN DE LA GRÈVE (MÊME SI ÇA NE VA PAS SE FAIRE EN UN JOUR) TOUT EN MONTRANT QU’IL EST UN HOMME DE COMPROMIS… PLUS SOUPLE QUE SON MENTOR, ALAIN JUPPÉ (AUTRE TEMPS, AUTRES MŒURS) ET LOYAL SURTOUT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, QUI SOUHAITAIT LUI (ON L’A ENTENDU AUX VŒUX) QU’ON EN FINISSE VITE… 

JE PENSE DONC, EN EFFET, QUE, QUOI QU’IL ADVIENNE MAINTENANT, EDOUARD PHILIPPE A ATTEINT LE BUT « POLITIQUE » QU’IL S’ÉTAIT FIXÉ : MONTRER QU’IL PEUT DISCUTER, MAIS SANS RENIER SES PRINCIPES… ET CE, POUR S’IMPOSER EN LEADER À L’AVENIR DE L’AILE DROITE DES ÉLECTEURS DE « LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE ».

ET MÊME SI LE PRÉSIDENT DEVAIT LE DÉBARQUER DEMAIN (PARCE QUE LES GRÈVES SE POURSUIVENT PAR EXEMPLE), IL RETOURNERAIT PAISIBLEMENT AU HAVRE BRIGUER À NOUVEAU LA MAIRIE… ET IL ATTENDRAIT CALMEMENT SON HEURE…

 

BON… ADMETTONS QU’EDOUARD PHILIPPE AIT GAGNÉ CETTE MANCHE (D’UN POINT DE VUE POLITIQUE, EN TOUT CAS)… A-T-IL POUR AUTANT GAGNÉ LA BATAILLE DE L’OPINION ? 

JE NE CROIS PAS ! NI LUI ( ÉDOUARD PHILIPPE), NI SON CHEF DU COUP, EMMANUEL MACRON, NI LA MACRONIE TOUTE-ENTIÈRE NE PEUVENT SE PRÉVALOIR D’UNE TELLE VICTOIRE… AU CONTRAIRE ! 

MÊME PARMI CEUX QUI ÉTAIENT ET RESTENT POUR LA RÉFORME DES RETRAITES, L’OPINION EST PERDUE ! ELLE NE SAIT PAS QUOI PENSER DE CETTE CRISE SOCIALE (UNE DES PLUS LONGUES DE NOTRE VIE POLITIQUE RÉCENTE… 

CERTES, LES SONDAGES LE MONTRENT, LES FRANÇAIS RESTENT MAJORITAIREMENT FAVORABLES À LA FIN DES RÉGIMES SPÉCIAUX, COMME LE PROPOSE LE GOUVERNEMENT… MAIS ILS DOUTENT FORTEMENT, APRÈS CES 40 JOURS DE GRÈVE ET DE BLOCAGES, DE CE QUE SERA LA RÉFORME ? 

LES RÉGIMES SPÉCIAUX VONT ILS VRAIMENT DISPARAÎTRE ? 

LA FIN DU CALCUL SUR LES MEILLEURES ANNÉES NE VA-T-ELLE PAS FAIRE BAISSER LES PENSIONS ?

LE FAMEUX « POINT » POURRA-T-IL BAISSER, AU BON VOULOIR DES GOUVERNEMENTS, DANS L’AVENIR… ET LES PENSIONS SERONT ELLES GARANTIES ? 

AUTANT DE QUESTIONS AUXQUELLES LES MINISTRES, DÉPUTÉS ET AUTRES PORTE-PAROLES DE LA MACRONIE N’ONT JAMAIS RÉPONDU CLAIREMENT DEPUIS LE DÉBUT DU CONFLIT… 

LES GENS SONT DONC EN DROIT DE DOUTER… (JE NE VOUS PARLE MÊME PAS DE L’ÉPISODE DE LA LÉGION D’HONNEUR OCTROYÉE AU PATRON DE BLACK-ROCK EN FRANCE, QUI ACCRÉDITE L’IDÉE QUE TOUT ÇA A POUR BUT DE FAVORISER (EN FRANCE) LES FORMULES PRIVÉES DE RETRAITES COMPLÉMENTAIRES…

 

UNE SITUATION POLITIQUE CONTRASTÉE, DONC, MAIS QUI AURA QUELLES CONSÉQUENCES ?

SI EDOUARD PHILIPPE TIRE SON ÉPINGLE DU JEU, LA MACRONIE, ELLE, NE S’EN TIRE PAS SI BIEN… ET JE SOUHAITE BON COURAGE AUX FUTURS CANDIDATS LREM AUX ÉLECTIONS MUNICIPALES…