L'Édito Éco d'Yves de Kerdrel - "Le silence de la droite sur le 5 décembre est pathétique"

La grève générale du 5 décembre approche à grands pas et la droite, loin de soutenir les méthodes de grève des syndicats, reste globalement silencieuse. Bruno Retailleau a tenté, au Sénat, de porter ne serait-ce que l'idée d'un service minimum de transport publics pendant la grève. Il a été directement repris de volée par Gérard Larcher, président du Sénat, qui lui reprochait de "porter la proposition à chaud plutôt que d'en discuter à froid".

Gérard Larcher n'a pas appuyé la proposition de Bruno Retailleau sur le service minimum des transports publics, lui reprochant d'agiter le sujet "à chaud". (Dominique Faget / AFP)

Retrouvez l'oeil éco d'Yves de Kerdrel tous les matins à 8h20.