Julien Aubert : "Si vous voulez avoir Macron 20 ans, continuez de choisir Marine Le Pen"

Julien Aubert, député du Vaucluse et candidat à la présidence du parti Les Républicains, présente son dernier livre "Emmanuel, le faux prophète" (éditions du Rocher), qui évoque le président de la République qu'il a côtoyé sur les bancs de l'ENA. 

Julien Aubert invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Julien Aubert, député du Vaucluse, était l’invité d’André Bercoff mercredi 2 octobre sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états". Il présente son dernier livre Emmanuel, le faux prophète (éditions du Rocher), qui évoque le président de la République qu'il a côtoyé sur les bancs de l'ENA.

 

Emmanuel Macron "se parle à lui-même"

Emmanuel Macron serait-il un faux prophète ? C'est un parallèle surprenant que Julien Aubert fait dans son dernier ouvrage publié aux éditions du Rocher, pour présenter le président de la République et son ascension fulgurante lors de la campagne présidentielle de 2017. Les comparaisons sont mystiques, pour le candidat à la présidence de Les Républicains, "il y a l'idée d'un homme qui monte sur un tonneau et s'adresse à une foule de marcheurs pour leur promettre de les emmener en Terre promise". Dans cette parabole, Julien Aubert y voit une "idée du Nouveau Testament et de la Nouvelle Alliance".

Faux prophète parce qu’il se "trompe complètement" de direction, même "si parfois il peut être sincère". Mais là où "il est moins sincère", c'est qu'il "ne parle pas en réalité au peuple qu'il emmène, il se parle  à lui-même au travers d'individus qui sont ses miroirs", note Julien Aubert. Des individus "instruits, cultivés, qui peuvent survivre dans la mondialisation" et qui ont "tous les attributs d'être des hommes épanouis dans une époque compliquée".

Les Républicains "doivent retrouver leur ADN"

Après un week-end marqué par la Convention de la droite, où différents hommes politiques de différentes tendances se sont regroupés pour appeler à une union pour 2022, Julien Aubert ne flanche pas. "Techniquement ou stratégiquement, l'alliance des droites est une erreur", affirme-t-il. "Dire que Madame Le Pen va être notre candidat à tous, c'est être certains d'être dans l'opposition pendant vingt ans", note le député LR. Et il n'épargne pas la présidente du Rassemblement national. "D'abord, c'est une très mauvaise candidate, elle n'est pas bonne", avance-t-il. "Si vous voulez continuer à avoir Macron pendant quatre mandats, continuez de choisir Marine Le Pen comme candidate". Il souligne que Marine Le Pen est "la seule épargnée par Emmanuel Macron". 

Dans sa famille politique, les travaux sont grands. "Il nous reste à retrouver notre ADN !". Une ADN "gaulliste et démocratique" pour le parlementaire du Vaucluse. "Il faut trouver un projet qui parle à la fois aux gens qui sont dans les métropoles et à ceux qui vivent dans les territoires déclassés". Et une seule question peut pour lui réunir ces deux franges de la population : "Quel pays voulons-nous pour nos enfants demain ?". Julien Aubert, qui se présente dans quelques semaines aux élections à la présidence de Les Républicains, tentera de "trouver des solutions innovantes sur l'État, ou le service public, etc.".

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

 

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !