Emmanuel Macron a fortement critiqué la proposition de Marine Le Pen d'un "moratoire complet sur l'immigration", la taxant de "démagogie dangereuse".

À cinq jours du premier tour, le ton monte entre les deux favoris des sondages pour l'élection présidentielle.

Emmanuel Macron s'en est pris à Marine Le Pen sur la question de l'immigration, sujet sur lequel la candidate du Front national entend imposer "un moratoire complet".

Une proposition "illégale et inefficace", a répondu Emmanuel Macron, pour qui Marine Le Pen est "à côté de la plaque" et fait preuve d'une "démagogie dangereuse".

"Je pense que c'est une mesure qui a vocation pour elle à se relancer dans cette campagne difficile et à faire parler d'elle, a-t-il ajouté, lors d'un déplacement dans une usine des Yvelines. C'est une mesure qui est à la fois illégale et inefficace, donc elle ne nécessite pas beaucoup de commentaires." 

L'occasion pour Emmanuel Macron de dire quelques mots et d'expliquer sa vision de l'immigration : "Notre pays vit aussi de l'immigration, nous accueillons des étudiants, nous accueillons des talents, nous accueillons aujourd'hui des tas de forme d'immigration qui sont parfaitement légales, ce qui est le propre d'une démocratie qui respire qui vit et qui est attractive." 

Cette attaque contre Marine Le Pen fait suite au durcissement du discours de la candidate d'extrême-droite, lundi, notamment sur ses propositions sur l'immigration, défendant un "moratoire immédiat sur toute l'immigration légale", qui ne durerait que "quelques semaines".

Plutôt qu'un moratoire, Emmanuel Macron s'est prononcé pour "des procédures qui permettent de réduire l'immigration légale" et de réduire le nombre de personnes "en attente de titres de séjour, qui s'installent dans une vie normale et qui, quand ils n'obtiennent pas ce titre de séjour, ne sont plus expulsables".

Vos réponses pour cet article
Vous devez être connecté pour réagir
Les rubriques Sudradio