Élisabeth Lévy: "Ne laissons pas la politique de la France se faire dans les prétoires"

Chronique

Le regard libre d'Élisabeth Lévy

 

Il y a de plus en plus de politiques poursuivis en justice.

C’est le commentaire de François Bayrou vendredi soir après sa propre mise en examen dans l’affaire des emplois fictifs au Parlement européen « Tout le monde est mis en examen ou à peu près dans la vie politique française. » Excessif mais il pointe une réalité. La vie politique est rythmée par des décisions de justice qui font tomber ou vaciller des têtes. En juin 2017, ouverture de l’enquête sur les emplois fictifs a obligé Bayrou à quitter le gouvernement avant de défendre sa grande loi de moralisation. Sans sa mise en examen par le Parquet national financier, Fillon, dont le procès aura lieu en février, serait peut-être président de la République aujourd'hui.

 

Les élus sont des justiciables comme les autres

D'abord, présumés innocents jusqu'à leur condamnation. Impossible avec la médiatisation.

Ensuite on mélange tout, des fraudes massives, dans l’affaire Balkany, des affaires d’enrichissement personnel (très rares) et des pratiques illégales mais archi-répandues comme l’utilisation des assistants parlementaires pour le Parti. Trois partis importants soupçonnés de tels emplois fictifs au Parlement européen. Modem : 12 mise en examen (dont l’ex-future commissaire européenne). RN : 20 dont Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen. Concernant LFI, instruction en cours mais on a la petite cerise de la perquisition d’octobre 2018 pour laquelle jugement rendu aujourd'hui.

Résultat : dans les manifs des Gilets jaunes, un leitmotiv : ils s’en mettent plein les poches.

 

Il est normal que voulions des élus moralement irréprochables.

Il est normal que nous voulions que nos élus qui ne soient pas des escrocs ou des crapules. Exiger qu’ils soient des saints et les obliger à se mettre à poil sur la table pour vérifier qu’ils n’ont rien à cacher, c’est autre chose. Etes-vous un criminel parce que vous piquez un coup de sang, même injuste ou que votre assistant a travaillé pour votre parti ? La vertu au pouvoir n’a pas toujours donné de bons résultats (j’ose ajouter que les jouisseurs sont moins dangereux que les vertueux). Que Bayrou et les autres aient tissé les filets dans lesquels ils sont pris aujourd'hui n’y change rien.

 

En somme, la Justice devrait regarder ailleurs ?

La Justice fait son travail, quoique parfois avec un zèle suspect comme dans les affaires Sarkozy. A nous citoyens de faire le nôtre. Cessons de confondre accusation et condamnation. Les juges ne disent pas la morale, ni la vérité politique, ils disent le droit. Mais c’est nous qui décidons. La politique de la France ne se fait pas à la Corbeille disait le général de Gaulle. Ne la laissons pas se faire dans les prétoires.