Élisabeth Lévy - "À Roissy, les contrôles sont fantaisistes et à côté de ça les policiers houspillent les retardateurs du Couvre Feu. Quel contraste saisissant !"

Retrouvez le regard libre d'Élisabeth Levy du lundi 18 janvier sur le contrôle renforcée aux frontières françaises.

La France va renforcer les contrôles aux frontières. 

Trop tard, trop peu. Depuis aujourd’hui, tests obligatoires pour les voyageurs extra-européens. Mais alors que nombre de pays imposent une quarantaine à tous, chez nous les testés positifs devront s’engager sur l’honneur à se confiner. Les pays asiatiques imposent un isolement sévère à quiconque entre sur leur territoire. Et nous, on n’est pas fichus d’isoler les malades et porteurs du virus. 

Du reste, contrôle des tests assez fantaisiste. À Roissy, il suffit de dire que vous en avez un. À côté de ça, samedi, dès 18 heures, les policiers houspillaient les retardataires du couvre-feu et ont annoncé 6000 PV ce week-end. En plus, ils en sont fiers. 

Quel rapport ? 

Le contraste saisissant entre la facilité avec laquelle le gouvernement impose des privations de liberté considérables à tous les Français et sa répugnance à restreindre la liberté d’entrer en France. On nous a baladés avec "le virus n’a pas de passeport" pendant la 1ere vague. Il prend des mesures qui affectent toutes nos vies. Dans l’arsenal à sa disposition, seule arme qu’il utilise à reculons: réduction des flux internationaux. 

À Noël, on a fini par demander un test négatif aux voyageurs venant d’Angleterre. C'est inefficace alors que le variant anglais se propageait à grande allure. Seulement, passer Noël en France est un droit de l’homme expatrié. Les médias en ont rajouté dans la pleurnicherie. Résultat: le cluster marseillais. Où était passé ce fichu principe de précaution au nom duquel nous sommes claquemurés douze heures par jour ?

Comment expliquez-vous ces choix ? 

Par l’idéologie ! Le logiciel de Macron: les frontières, c’est la guerre etc etc. La preuve : Marine Le Pen réclame des restrictions depuis mars. Chez lui, le mondialisme est une seconde nature et l’européisme une troisième. Le plus dingue, c’est ce qui se passe dans l’UE. De nombreux pays imposent déjà aux voyageurs intra UE des tests négatifs à l’entrée. Allemagne, Italie Espagne…

Clément Beaune, Secrétaire d'Etat aux affaires européennes a reconnu que c’était juridiquement possible. "C’est plus cohérent de faire ça ensemble". Macron veut des mesures prises à 27. En somme, les autres se protègent et la France joue ensemble toute seule. Mais l’important, c’est que nous soyons de bons européens. Comme le dit la sagesse populaire, trop bons, trop cons.