Deux proches de Valls, dont le porte-parole En Marche dans l'Essonne, embauchés à Evry

manuel valls

Nos révélations sur l'embauche, par la mairie d'Évry, de proches de Manuel Valls ont provoqué la colère du maire actuel, Francis Chouat, qui veut saisir la justice. Francis Chouat, également candidat à la législative partielle pour récupérer le siège laissé vacant par l'ancien Premier ministre, a reçu le soutien d'En Marche, qui ne présentera pas de candidat face à lui. Or l'un de ces employés est également porte-parole En Marche dans l'Essonne...

"Tout est entre les mains de la justice." Voilà la réponse que nous avons reçue quand nous avons contacté Francis Chouat. Le maire d'Évry et candidat à la législative partielle pour récupérer le siège laissé vacant par Manuel Valls annonce en effet porter plainte contre Sud Radio après nos révélations de la semaine dernière sur l'embauche de deux proches de l'ancien Premier ministre à la mairie d'Évry, dont l'un avec un salaire avantageux.

L'un d'entre eux cumule d'ailleurs les casquettes. Il est également porte-parole En Marche dans l'Essonne. Il y a quelques jours, c'est donc lui qui a annoncé officiellement le soutien de son parti à Francis Chouat, son employeur donc, pour la législative partielle du mois prochain.

La République En Marche soutient Francis Chouat sans lui donner l'étiquette et ne présentera pas de candidat face à lui. Une situation similaire à 2017 avec la candidature de Manuel Valls.

Sauf que cette fois-ci, c'est bien la situation de cet employé, qui annonce officiellement à son employeur le soutien du parti qu'il représente, qui pose question. Dans les couloirs de la mairie d'Évry, les employés en poste craignent pour leur job et même les anciens collaborateurs ne veulent pas parler de ces embauches et évoquent leur devoir de réserve.

L'autre embauche concerne la nouvelle directrice de cabinet. Elle aussi proche de Manuel Valls, elle travaille également pour l'agglomération Grand Paris Sud, la mairie l'a confirmé par communiqué. Une agglomération dont le président n'est autre que Francis Chouat...

Fidèle lieutenant de Manuel Valls, le maire d'Évry a également écrit au CSA un courrier dans lequel il reproche à Sud Radio de ne pas respecter les temps de parole. Sauf que la campagne officielle n'a pas encore commencé et ils ne sont donc pas encore comptabilisés.

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Chouat
- Mardi 23 octobre 2018 à 12:45
Et une pièce de plus pour alimenter la plainte que la ville a déposée pour diffamation. Et vous poussez la pleutrerie à ne même pas oser signer ce papier de la « rédaction »
Abdelali
- Mardi 23 octobre 2018 à 22:39
Ça sent le moisi à Évry et ça ne date pas d'hier !?
Les Evryens méritent mieux que ces marchandage, copinage,....
Anonyme
- Mercredi 24 octobre 2018 à 07:08
Bonne
Anonyme
- Jeudi 25 octobre 2018 à 19:13
Veuillez laisser M Valls un peu en paix, cela devient du harcèlement à force
chouat
- Jeudi 25 octobre 2018 à 22:10
je recrute qui je veux et je paye qui je veux ! ce n'est pas une radio de gauchistes comme vous qui va m'empecher
manuel valls
- Jeudi 25 octobre 2018 à 22:11
Moi Manuel Valls je soutiens sans réserve ce parachute de mes anciens collaborateurs
Merci a mon ami Francis pour sa loyauté
Anonyme
- Mercredi 31 octobre 2018 à 08:18
Il devrait tous aller en prison , cette bande des voleurs . Cette ville est devenu un vrai Bisnes pour ces gents sans scrupule.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio