Des Gilets Jaunes sur la liste RN aux Européennes ? "Une possibilité" selon Bay

Nicolas Bay, député européen du Rassemblement national, était l'invité politique du Grand Matin Sud Radio.

Thumbnail

L'Assemblée nationale a voté cette nuit les mesures annoncées par Emmanuel Macron, la semaine dernière, en faveur du pouvoir d'achat.

"Des mesures mineures qui ne règlent pas le problème de fond", a estimé Nicolas Bay, député européen du Rassemblement national, invité politique du Grand Matin Sud Radio.

Les Françaises et les Français attendent plus de protection et moins d'impôts

Cette nuit, les députés du Rassemblement national ont voté en faveur de ces mesures, à l'inverse des députés de la France Insoumise : "On n'est pas sectaires, on n'est pas boutiquier. Si quelque chose va dans le bon sens, on en dit du bien, mais ça ne règle pas le problème. Les Françaises et les Français attendent plus de protection et moins d'impôts."

 

 

"Emmanuel Macron ne répond pas non plus à la fracture démocratique, a poursuivi Nicolas Bay. Il y a une aspiration profonde à plus de démocratie, à une vraie démocratie directe avec le Référendum d'Initiative Citoyenne. On y est évidemment favorable. Le RIC pourrait être utilisé pour trois choses : adopter une loi que le gouvernement ne veut pas adopter alors qu'elle a un soutien populaire. Ensuite, abroger une loi. Et enfin, ratifier les accords internationaux."

Nous tendons la main à tous les Gilets Jaunes qui souhaiteraient prolonger leur engagement dans le combat électoral

Le RIC qui s'est imposé, au fil des semaines, parmi les revendications majeures des Gilets Jaunes. "Je respecte cette mobilisation populaire et nous la soutenons depuis le début, a indiqué Nicolas Bay. Mais la réponse, ce n'est pas de faire un débat organisé par les préfectures !"

 

 

Le député européen du Rassemblement national n'a d'ailleurs pas écarté l'idée que certains Gilets Jaunes intègrent la liste du parti aux prochaines élections européennes, l'an prochain : "C'est une possibilité. On est suffisamment connectés aux préoccupations des Gilets Jaunes pour ne pas avoir besoin de lancer un appel, mais nous tendons la main à tous ceux qui souhaiteraient prolonger leur engagement dans le combat électoral."