Clothilde Ollier : "On est en train de détruire les terres agricoles de nos enfants"

Clothilde Ollier, candidate de la liste « Rassemblement des écologistes et de la Gauche », était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 6 mars. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Clothilde Ollier, candidate de la liste « Rassemblement des écologistes et de la Gauche », était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 6 mars.

En direct de la place de la Comédie, Cécile de Ménibus et Patrick Roger accueillaient Clothilde Ollier, candidate de la liste "Rassemblement des écologistes et de la Gauche" soutenue par les Insoumis de Montpellier, Génération.s, les Radicaux de gauche et le groupe Confluence, ex-candidate Europe Écologie Les Verts.

 

Rassembler écolos et gauche

C’est une situation quasi inédite en France, avec une bagarre autour de l’étiquette EELV, qui s’est finie devant le tribunal de Bobigny. Elle qui a été à un certain moment en tête des sondages est actuellement annoncée à 9%. Va-t-elle poursuivre cette campagne des élections municipales avec cette étiquette ? "Le jugement a été clair, estime Clothilde Ollier. Il m’autorise à utiliser le logo EELV, qui a organisé une primaire citoyenne. C’est à ce titre là que je me présente comme représentante de l’écologie sur Montpellier".

"Ma liste est une liste de rassemblement, souligne-t-elle. Le mandat de Philippe Sorel sur l’écologie est catastrophique. Les sondages montrent un maire au plus bas, et que les Montpelliérains veulent de l’écologie. Si l’on additionne les scores, on arrive à peu près à 20%. J’appelle les électeurs qui veulent de l’écologie à se rassembler, pour avoir au deuxième tour une liste écolo claire et battre Philippe Sorel".

Cesser de détruire les terres agricoles

"Il est bien évident qu’il faut rassembler les écolos et la gauche, pour avoir une mairie écolo et de gauche", insiste Clothilde Ollier. Pour autant les étiquettes sont-elles bien utiles aux yeux des électeurs ? "Je ne regrette rien du tout, je suis de ce parti depuis 2014".

Son programme appelle à la fin de l’étalement urbain et de la densification des villes. "Je crois que les deux mairies précédentes ont suffisamment bâti et construit, bétonné la ville. Il y a un moment où il faut choisir. On est en train de détruire les terres agricoles de nos enfants. Il ne s’agit pas d’un retour en arrière mais à la logique. Il n’est plus possible de monter des immeubles de six étages. Des villes autour de Montpellier sont en train de décroître. Ces hyper métropoles sont hyper polluantes. L’INSEE nous donne raison et dit que l’urbanisation de Montpellier va aller en diminuant. À un moment, il va falloir dire stop".

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !