Carole Delga : "L'achat de masques aurait dû être financé à 100% par l'État"

Carole Delga, présidente PS de la région Occitanie, était l’invitée du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le mercredi 13 mai sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Visiblement, cette fois, la présidente de la région Occitanie n'a pas été écoutée par le président de la République. (Photo Bob Edme / POOL / AFP)

La présidente de la région Occitanie fut la première en mars dernier à demander le report du premier tour des élections municipales face au coronavirus. Le Premier ministre a annoncé que le Conseil scientifique se prononcerait le 25 mai sur la tenue du second tour, en juin ou en septembre prochain. "La sécurité sanitaire doit être prise en compte, il faut avoir un avis scientifique sur ce sujet et organiser les élections municipales quand il n'y aura aucun risque pour la population", réagit Carole Delga.

"Si le 25 mai, le conseil scientifique dit qu'on peut organiser en juillet les élections municipales, on les fait en juillet, sinon on les fait en septembre", affirme-t-elle, souhaitant placer avant "la santé de nos concitoyens". Quant à l'idée de les cumuler avec les élections départementales en 2021, Carole Delga est sceptique. "Je pense quand même qu'il faut les faire le plus rapidement possible parce qu'il y  a un ralentissement complet des investissements et cela a une conséquence sur les intercommunalité et les agglomération", souligne-t-elle.

 

Une reprise "très progressive" en Occitanie

Les premiers écoliers ont fait leur rentrée cette semaine, après deux mois de confinement. "Certaines écoles ont ouvert mais pas toutes", précise la présidente de région. "Les effectifs sont assez faibles, ce qui permet de respecter les règles de distanciation", rassure-t-elle. Carole Delga aurait préféré "que l'on ouvre les lycées plus tôt, surtout pour les décrocheurs scolaires". La présidente socialiste s'estime "très soucieuse d'enfants qui ont des difficultés et qui vont passer plus de deux mois loin de l'école". 

Actuellement, "environ 50% des trains régionaux circulent en Occitanie", annonce Carole Delga, qui explique avoir "tout préparé avec la SNCF". La région a mis en place des distributions de masques et de bons de voyage, qui assurent des distances sanitaires dans les rames. Les trains circuleront "à 100% dans la semaine du 25 mai", précise la présidente de la région Occitanie.

 

16 millions de masques commandés par la région

Depuis le début de la crise, la région Occitanie a tenté de pallier au manque de stocks de masques de l'État. "Nous avons commandé 16 millions de masques, dont 5 millions pour les soignants des hôpitaux", rappelle Carole Delga. Une dépense de 20 millions d'euros, "qui doit être assumée par l'État", estime-t-elle. Chaque habitant de la région va recevoir deux masques fournis par les collectivités locales. "Nous demandons une dotation exceptionnelle de l'État, parce que l'achat de masques aurait dû être financé à 100% par l'État", affirme la présidente socialiste de l'Occitanie.

L'Occitanie est la première région d'Europe dans le secteur de l'aéronautique. Un secteur en danger, selon le PDG d'Airbus. Pour éviter une catastrophe économique et sociale, Carole Delga a demandé au Président de la République "un plan de relance au niveau européen pour l'aéronautique, avec des règles plus souples en particulier pour les entreprises de taille moyenne", assure-t-elle. La présidente de région espère également "un plan national, en association avec les régions", notamment à destination des sous-traitants et des PME-TPE "qui ont besoin d'un ajustement". "Nous avons besoin d'aider la chaîne dans son ensemble, l'aéronautique c'est 360.000 emplois et c'est surtout l'industrie qui crée de l'emploi", rappelle-t-elle. Carole Delga espère également que la France devienne "leader pour l'avion vert". "Nous avons besoin des avions pour nous déplacer, rencontrer le monde mais nous devons avoir des avions plus électriques et plus légers", estime-t-elle.

 

Pour la réouverture des plages

La région Occitanie, c'est aussi ses vins de qualité. "Le secteur viticole est en souffrance et doit s'adapter à de nouvelles circonstances au niveau international, qui étaient déjà en place avant la crise du coronavirus", rappelle Carole Delga qui annonce travailler "à un contrat de filière avec le secteur". Vendredi 15 mai, un plan de soutien au secteur viticole sera présenté par la région.

La présidente de la région s'estime "tout à fait favorable à la réouverture des plages en Occitanie". Elle annonce que plusieurs préfets du littoral "vont donner leurs décisions sur des dossiers présentés par des maires". Mais pour tenter de sauver la saison estivale, Carole Delga a demandé à Édouard Philippe la création "d'un chèque tourisme". Il s'agit d'une "aide à la restauration, aux déplacements, à la nuitée et aux loisirs à ceux qui n'en ont pas les moyens", explique la présidente de région. "C'est un coup de pouce pour dire aux Français de prendre des vacances dans leur région", assure-t-elle.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !