Boris Vallaud : dérembourser l’homéopathie, "une décision fondée"

Boris Vallaud, député des Landes et porte parole du PS, était l’invité politique de Patrick Roger le 10 Juillet sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Boris Vallaud, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 10 Juillet  à 7H40.

Boris Vallaud était ce matin l'invité politique de Sud Radio. Au micro de Patrick Roger, il est revenu sur les différents sujets d’actualité du moment : relaxe de Bernard Tapie, proposition de loi contre la cyberhaine, écotaxe sur les vols, déremboursement de l’homéopathie…

 

Haine sur le Net : pas assez de moyens à la justice

Qu pense le député PS des Landes de la relaxe de Bernard Tapie ? "C'est une curiosité juridique : fraude au civil et relaxe au pénal… Comme observateur, cela laisse circonspect." François Hollande avait jadis déposé un recours contre cet arbitrage. Maintenant, " le remboursement devra être opéré et l’intérêt de l'Etat être garanti."

A-t-il voté la proposition de loi contre la cyberhaine ?  "Je me suis abstenu. La haine, le déferlement de violence relèvent de la décharge à ciel ouvert." Mais "il faut trouver l'équilibre entre la nécessité de lutter contre la haine et les libertés publiques. En l’occurence, c’est l’avis rendu juste après le vote par la commission consultative des droits de l’homme. On confie aux GAFA une sorte de rôle de juge de première instance. À des algorithmes, des travailleurs du clic souvent au bout du monde, payés une misère, qui peuvent attenter à la liberté d’expression. Nous ne nous sommes pas assez donné les moyens, en termes de justice, non pas pour cacher les contenus haineux, mais combattre la haine… "

Dérembourser n'est pas interdire

Le porte-parole du PS est-il favorable à l’écotaxe avion ? "Ce n'est pas une mauvaise idée d'un point de vue environnemental. Je remarque que nous avions proposé au groupe socialiste de renchérir le prix de l’avion quand on peut prendre le train. Mais c'était une idée impossible lorsque proposée par le groupe socialiste, devenue possible quand c’est la Ministre qui la propose." Pour Boris Vallaud, "il faut évidemment que les recettes viennent financer la transition écologique, et l'entretien des petites lignes ferroviaires."

Quid du déremboursement de l’homéopathie ? "La Haute Autorité de Santé a émis un avis : qu'on en tienne compte me paraît utile. La décision a été prise, je trouve qu’elle est fondée. Le fait que ce ne soit plus remboursé ne veut pas dire que ce soit interdit." En même temps, estime le député des Landes, " il faut accompagner le tournant pour les salariés. La progressivité de la sortie du remboursement me paraît un peu trop rapide pour prendre ce tournant. Ce ne doit pas être une mesure d’économie, mais venir en soutien, notamment des urgences, en grande difficulté aujourd’hui. "

Le référendum sur la privatisation d’ADP est l'un des chevaux de bataille du député. Où en est-il ? "Je n’ai pas le compte et nous demandons justement au Conseil Constitutionnel d'avoir un suivi régulier du décompte. Je pense que l’on en est à 500.000 signatures. Il faut redire que c’est un sujet très  important. Le gouvernement veut privatiser Roissy, Le Bourget, Orly. C’est une erreur stratégique et une mauvaise opération économique. C’est le hub d’Air France. L’essentiel des grands aéroports internationaux sont demeurés dans le giron public. C’est aussi 6.900 hectares de foncier. Nous aurions aimé, indépendamment du fond, que le gouvernement mette le maximum moyens pour que ce premier exercice démocratique soit plus connu. Mais la loi ne l’y oblige pas." ADP, souligne Boris Vallaud, "c’est un monopole, ce sont les bijoux de famille. On est en train de vendre la poule aux œufs d'or."

 

Cliquez ici pour écouter “L’invité politique”  avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !