Biarritz : les élus votent l'entrée de JCDecaux au capital de l'Hôtel du Palais

Le conseil municipal de lundi soir à Biarritz a scellé le sort de l'Hôtel du Palais. Les élus ont voté le plan présenté par le maire, Michel Veunac, qui prévoit notamment l'entrée du groupe JCDecaux Holding au capital du palace, malgré les craintes de certains conseillers municipaux.

Thumbnail

Une centaine de Biarrots étaient venus suivre les débats, indiquent nos confrères de Sud Ouest. Dans une ambiance parfois houleuse, les élus ont accepté le plan présenté par le maire, Michel Veunac, concernant l'avenir de l'Hôtel du Palais, le palace de la côté atlantique, fleuron touristique de la ville, avec 20 voix pour et 15 voix contre.

Afin de financer 65 millions d'euros de travaux pour rénover l'établissement, notamment en vue de la réception du G7 en août prochain, un emprunt de 50 millions d'euros sera réalisé auprès de deux banques et le groupe JCDecaux Holding apportera les 15 millions d'euros restants dans la Socomix, la société gestionnaire du Palais, à qui les murs ont été transférés en juillet dernier, contre une redevance annuelle de 920 000 euros, et à qui le fonds de commerce a été cédé ce lundi. JCDecaux obtient du même coup une minorité de blocage au sein de la Socomix, avec 33,5 % des parts, la Ville restant actionnaire majoritaire à 54 %.

La semaine dernière, plusieurs élus, dont Nathalie Motsch, avaient dénoncé ce montage financier, prévu pour réaliser des "travaux pharaoniques" et qui, surtout, risquaient à terme, selon eux, d'entraîner la privatisation de l'Hôtel du Palais.

Ces divisions sont réapparues lundi soir en séance. Virginie Lenneverre a, elle annoncé qu'elle donnerait sa démission du Conseil municipal, rapportent également nos confrères de Sud Ouest.