Arnaud Benedetti : "depuis 2017, Emmanuel Macron a profondément triangulé la droite"

Arnaud Benedetti, professeur associé à l’Université Paris Sorbonne et rédacteur en chef de la "Revue politique et parlementaire", était l'invité d'Arthur de Laborde dans "Les vraies voix" le 15 juillet 2021 sur Sud Radio.

Arnaud Benedetti, invité de Sud Radio.

Après les élections régionales de juin 2021, dans quelle situation se trouve la droite ? Et que cela présage-t-il pour l'élection présidentielle de 2022 ? Selon Arnaud Benedetti, la droite est aujourd'hui profondément fragmentée.

 

Arnaud Benedetti : "le champ de fragmentation à droite est la victime de la stratégie d’Emmanuel Macron"

Pour Arnaud Benedetti, la dichotomie fondamentale au sein de la droite aujourd’hui est celle de la droite nationale et de la droite républicaine. "Il y a toujours eu plusieurs droites en France. Ce n’est pas quelque chose de fondamentalement nouveau. Sauf qu’aujourd’hui, le champ de fragmentation à droite est la victime de la stratégie d’Emmanuel Macron qui, depuis 2017, a profondément triangulé la droite. Il faut distinguer deux choses. Il y a le camp « national » de Marine Le Pen, d’Éric Zemmour, de Florian Philippot qui, aujourd’hui, manifestement, se cherche une voix, une offre politique d’union. (Et on croit que là aussi il y a une fragmentation.) Et puis il y a la droite républicaine où il y a plusieurs potentialités de candidatures avec une candidature hors Les Républicains qui s’est déjà exprimée, qui est celle de Xavier Bertrand. Et puis un parti qui, manifestement, a du mal à trouver le mode de sélection de son candidat.

 


J’ai le sentiment que depuis le 12 juillet 2021, cette fragmentation de la droite est en train de s’accentuer. Quand on regarde les mesures qui ont été annoncées par Emmanuel Macron, c’est un discours qui peut trouver un écho dans un certain segment sociologique de cette droite-là."

"Une candidature tierce pourrait, ou pas, bouleverser le jeu de l’élection présidentielle"

"Il y a quelque chose qui se dessine dans le champ politique français. Il y aurait presque deux scènes politiques. Il y a la scène politique locale, où les offres politiques traditionnelles, historiques (qu’il s’agisse de la gauche ou de la droite) arrivent à conserver leur bastion, parce qu’ils ont un tissu de notables qui leur permet de maintenir leurs positions. Et puis il y a la scène politique nationale, avec deux blocs, Il y a le bloc sociologique, populaire, qui est aujourd’hui plutôt capté par l’offre de Marine Le Pen. Et puis le bloc élitaire, qui est capté par Emmanuel Macron. Cela peut bouger certes. Le vrai sujet est de savoir si, dans les mois qui viennent, une candidature tierce, celle de Xavier Bertrand sans doute, permettra de décrocher l’un des candidats en force et bouleverser le jeu de l’élection présidentielle", a poursuivi Arnaud Benedetti.

"La droite n’est pas en mesure de proposer une alternative à Emmanuel Macron"

Selon Arnaud Benedetti, le véritable problème de la droite aujourd’hui est de ne pas être en mesure de proposer une alternative à Emmanuel Macron. "Le problème des Républicains et ses satellites (je pense à Xavier Bertrand et Valérie Pécresse), c’est : en quoi sont-ils différents pour une partie de l’électorat de droite d’Emmanuel Macron ? Force est de constater qu’Emmanuel Macron a capté une partie de cet électorat.

 


Le problème aujourd’hui pour la droite est de ne pas être en mesure de proposer une offre politique qui soit une offre politique différenciée par rapport à celle d’Emmanuel Macron. Emmanuel Macron a mangé une partie de cet espace. En 2007, avec l’aide de Patrick Buisson, Nicolas Sarkozy avait réussi à ramener une partie de l’électorat du Front National en jouant sur les sujets économiques tels que la valeur travail mais aussi sur la question de l’identité. Existe-il aujourd’hui au sein de la droite un candidat susceptible de mettre en place une telle stratégie ? Le seul, c’est sans doute Laurent Wauquiez."


Cliquez ici pour écouter "Les vraies voix" avec Arthur de Laborde

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !