L'ancienne Garde des Sceaux, Rachida Dati, a balayé toute idée d'alliance entre Les Républicains et le Front national, assurant que Thierry Mariani, qui prône ce rapprochement, était "très isolé" sur cette position.

Pas d'alliance entre Les Républicains et le Front national. C'est le crédo martelé par les ténors de la droite ce lundi, après la sortie de l'ancien ministre, Thierry Mariani, qui se dit favorable à un rapprochement entre les deux formations politiques.

Après Lydia Guirous, invitée du Grand Matin Sud Radio, c'est Rachida Dati qui a répété qu'aucune compromission avec le parti d'extrême-droite n'était au programme. Pour elle, le fait que ce sujet revienne régulièrement dans les débats est même "une tactique de nos adversaires".

"On a une volonté systématique de vouloir nous coller ce côté un peu flou, à vouloir pactiser avec le FN. Jamais il n’en a été question, a assuré l'ancienne ministre de la Justice. Tout le monde a toujours été très opposé, pour ne pas dire clairement opposé, à toute alliance avec le FN. Je pense que c’est une tactique de nos adversaires pour nous diviser et pour semer le doute vis-à-vis de nos électeurs et vis-à-vis des Français en général. Thierry Mariani, que j’apprécie d’ailleurs, je crois qu’il est très isolé, pour ne pas dire le seul sur cette position."

Propos recueillis par Christine Bouillot pour Sud Radio

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio