Alain Juppé prend ses distances avec le parti LR

Alain Juppé a décidé de prendre ses distances avec le parti LR en ne renouvelant pas son adhésion au parti. Le maire de Bordeaux s'est confié au micro de Sud Radio.

Thumbnail

Alors que certaines personnalités de droite, telles que Xavier Bertrand ou encore Dominique Bussereau, ont récemment décidé de quitter le parti des Républicains, affirmant ne plus se reconnaître dans les valeurs prônées par ce dernier, une nouvelle figure, et pas des moindres, de ce qui fut jadis l'UMP a décidé de se mettre en retrait. Alain Juppé a ainsi fait part de son souhait de prendre du recul vis-à-vis de la formation politique dont il avait contribué à la création en avril 2002, aux côtés de Jacques Chirac.

"J'ai envie d'être libre et ne plus aligner mes positions sur un parti"

Le maire de Bordeaux a en effet confirmé ce lundi qu'il ne renouvellerait pas son adhésion aux Républicains. Au micro de Sud Radio, l'ancien Premier ministre nous explique son choix. "Je n'ai pas renouvelé ma cotisation et je n'ai pas l'intention de le faire", indique-t-il dans un premier temps, rappelant, comme pour mieux justifier sa décision, qu'il ne "siège plus dans les instances dirigeantes du parti" dont il est "membre de droit". "J'ai souhaité ne pas continuer à présider la fédération LR de la Gironde", insiste-t-il encore, confirmant ainsi son envie de prendre ses distances avec ceux qui président aux destinées du parti.

"J'ai envie d'être libre, c'est formidable d'être libre", explique-t-il par ailleurs, indiquant sa volonté de ne plus se soumettre à une ligne directrice car "pendant 30 ans", il n'a fait qu'"aligner ses positions sur un parti". "Je respecte bien sûr les partis politiques mais là, j'ai envie de liberté d'analyse, de pensée et d'expression", conclut-il, presque soulagé. Bien que sa parole se faisait rare depuis son refus de briguer l'Élysée pour palier à la candidature "suicidaire" de François Fillon ayant débouché sur le fiasco que l'on sait, cette défection - qui ne dit pas son nom - confirme que le parti LR entre de plein pied dans une nouvelle ère, incarnée par son néo-président Laurent Wauquiez.

Propos recueillis par Christophe Bernard