À Bordeaux, "la mairie s’est plus que pris les pieds dans le tapis"

Une campagne de communication de la Ville de Bordeaux suscite l’indignation du monde de la culture. Framboise Thimonier, administratrice de production du spectacle vivant, et représentante de la CGT Spectacle à Bordeaux, était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 13 Avril. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Les slogans des affiches de la mairie de Bordeaux ont choqué le monde culturel (crédit : mairie de Bordeaux)

"On ne le prend pas comme de l’humour"

Les messages affichés surprennent : "Artiste, c’est un métier ?", "Les spectacles, ça coûte trop cher ?". La mairie de Bordeaux a exprimé ses regrets quant à cette opération de communication qui voulait interpeller. "Le monde de la culture réagit très mal et se sent insulté, confie Framboise Thimonier, administratrice de production du spectacle vivant, et représentante de la CGT Spectacle à Bordeaux. Cela va faire un an que nous sommes empêchés de travailler, de montrer les œuvres, de rencontrer le public. Tout d’un coup, poser cette question, ouverte nous a complètement choqués."

"C’est oublier 70 ans de politique culturelle sur le territoire français, juge-t-elle sévèrement. La question ne se pose pas. On ne le prend pas comme de l’humour ou du second degré , ni une campagne de communication. Pour nous, c’est un échec en termes de connaissance des politiques culturelles. La mairie s’est plus que pris les pieds dans le tapis."

"Cela fait très libéral"

En voulant susciter le débat, le maire écologiste Pierre Hurmic aura donc provoqué l'indignation au sein des milieux culturels, dans sa ville et plus largement. "Cette mairie montre un visage qui nous inquiète un peu, cela fait très libéral", reconnaît la représentante de la CGT Spectacle à Bordeaux.

Les slogans utilisés sur ces affiches peuvent en effet paraître surprenants pour l’organisation d’un forum de la culture mis en œuvre par une mairie écologiste afin d’inciter à participer à l'élaboration de la politique culturelle de la ville. "Il n’y a pas de problème pour interroger la population, mais pas de cette manière-là, estime Framboise Thimonier. C’est très maladroit."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !