Yvan Cujious : "Avec la décision de justice sur l'album posthume de Johnny, c'est le public qui a gagné"

Yvan Cujious : "Avec la décision de justice sur l'album posthume de Johnny, c'est le public qui a gagné"

Yvan Cujious, animateur de l'émission "Loft music", a réagi sur l'antenne de Sud Radio, après la décision prise par la justice de refuser à David Hallyday et Laura Smet un droit de regard sur l'album posthume de leur rockeur de père, décédé en décembre dernier à l'âge de 74 ans.

Nouvel épisode dans la saga de l'héritage de Johnny Hallyday. Les aînés de ce dernier, David et Laura, qui contestent l'héritage établi par leur père en 2014 aux États-Unis, ont obtenu du tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine) le gel de ses biens immobiliers situés en France. En revanche, ils ont été déboutés de leur demande de droit de regard sur l'album posthume du rockeur - décédé le 5 décembre 2017 - dont la sortie est prévue pour cette année. Pour Yvan Cujious (Journaliste musical et animateur), cette dernière décision est la plus importante musicalement parlant car elle exclu David et Laura de tout le processus dudit album, qu'il soit artistique, musical, marketing et bien sûr financier. Il s'agit avant tout d'une victoire pour le public, selon lui.

"La justice considère que Johnny a validé l'album de son vivant"

Invité de Véronique Jacquier dans le Grand journal de 18h, celui qui est également le présentateur de "Loft Music", tous les soirs de 20h à 21h sur Sud Radio, nous a ainsi éclairé sur la situation. "La justice considère que Johnny Hallyday a validé l'album de son vivant. Alors peut-être qu'il a été validé hors de la phase mixage mais techniquement, ce n'est qu'un détail qui n'aura pas d'incidence sur l'oreille du grand public. Donc l'album sortira parce que les chansons ont été validées, les couleurs musicales ont été validées et en ce sens, les enfants ne pourront pas s'y opposer", a-t-il ainsi expliqué.

"S'il y avait quelque chose qui pourrait nuire fondamentalement à leur image, au nom Hallyday, alors ils pourront, je le pense, juridiquement avoir un recours. Mais, en l'état, l'album a été validé par le taulier donc il peut sortir. On peut parler de vainqueur du côté du public. C'est certainement ça qui est le plus important. Les gens qui aiment Johnny Hallyday auront la satisfaction d'entendre cet album posthume, qui est toujours un peu émouvant quand on sait qu'il est enregistré par un artiste au bout de sa vie", a-t-il ajouté. "Finalement, c'est le public qui a gagné", a-t-il encore insisté.

> Retrouvez l'intégralité de l'interview, disponible en podcast

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio