Maëva Coucke : "Je ne suis pas du tout draguée, en même temps ça m’arrange"

Maëva Coucke, Miss France 2018

Invitée du 10h-12h de Sud Radio ce jeudi, Maëva Coucke est revenue sur ses premiers pas en tant que Miss France 2018.

Le 16 décembre dernier, Maëva Coucke était élue Miss France, la troisième issue du Nord-Pas-de-Calais sur ces quatre dernières années, après Camille Cerf (2015) et Iris Mittenaere (2016). Au micro du 10h-12h de Sud Radio, animé par Valérie Expert, la jeune femme de 23 ans a évoqué les changements impliqués par cette élection et sa nouvelle vie de miss. "Je laisse l’écharpe de côté la nuit, mais je la porte toute la journée. J’ai des journées assez variées : des journées promos où je fais la tournée des médias, d’autres où je vais en région pour des séances de dédicaces, des salons du mariage, bientôt le salon de l’Agriculture, etc.", précise-t-elle.

"J’appartiens aux Français, ils m’ont élue"

Quant à sa nouvelle notoriété, Maëva Coucke assure la vivre plutôt bien. "J’appartiens aux Français, ce sont eux qui m’ont élu. Je suis un objet de curiosité puisque les gens me posent énormément de questions. Ils me connaissent à travers la télé et la radio, et du coup quand ils me voient en vrai, ils ont peut-être l’impression de voir une amie. Ils arrivent vers moi, me font la bise, me racontent leur vie, etc.", déclare-t-elle.

À lire aussi : Miss France 2018 : "Je suis très contente d’être rousse, je l’ai décidé il y a un an"

Distinguée avant tout pour sa beauté, elle réfute en revanche l’idée selon laquelle une Miss France reçoit de nombreuses propositions personnelles. "Les gens pensent qu’en étant Miss France on a beaucoup de propositions, mais pas du tout ! Je ne suis pas du tout draguée ! En même temps ça m’arrange, vu que j’ai un amoureux avec qui ça marche toujours… Il y a un éloignement inévitable, bien sûr, mais je viens du Nord-Pas-de-Calais et j’ai la chance d’être à une heure de Lille en TGV, donc je rentre assez souvent", assure-t-elle.

"Je veux devenir juriste en entreprise"

Celle qui reconnaît être parfois suivie quand elle fait ses courses s’est également confiée sur son avenir post-Miss France, qu’elle imagine dans le droit. "Je vis pleinement le moment tout en ayant conscience que ça ne dure qu’un an. J’ai envie de reprendre mes études de droit puisque je veux devenir juriste en entreprise. Les médias ? Pour l’instant ça ne me tente pas, après pourquoi pas en cas de proposition intéressante ?", dit-elle.

Enfin, Maëva Coucke s’est laissée aller à une petite confidence sur les coulisses des Miss. "Chaque année, la Miss France en titre, qui va laisser sa place à la prochaine, laisse un petit mot dans les toilettes de l’appartement mis à disposition de toutes les Miss France. Elle m’a dit : "Je te laisse mon trône mais pas ma couronne. Prend soin de lui, il prendra soin de toi". Des petites phrases comme ça, plutôt marrantes...", glisse-t-elle.

Réécoutez en podcast toute l'interview de Maëva Coucke dans le 10h-12h de Sud Radio

 

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio