Foucault : "Johnny m’a dit : 'Si j’étais bourré, je t’aurais pété la gueule'"

Jean-Pierre Foucault
Jean-Pierre Foucault

Invité des Clefs d’une Vie sur Sud Radio, l’animateur Jean-Pierre Foucault est revenu sur plusieurs épisodes de sa carrière, notamment deux séquences malheureuses avec Miles Davis et Johnny Hallyday.

Figurant parmi les personnalités de la télévision les plus connues et appréciées des Français, Jean-Pierre Foucault est aujourd’hui un personnage incontournable du PAF. Formé à la radio, la natif de Marseille s’est ensuite fait connaître sur le petit écran, notamment grâce à l’émission Sacrée Soirée, diffusée sur TF1 à partir de septembre 1987. Invité de Jacques Pessis dans l’émission Les Clefs d’une Vie sur Sud Radio ce mardi, le présentateur est revenu sur certains souvenirs marquants de son passage à la tête de cette émission.

"Vous savez combien ça coûte de faire jouer Miles Davis ?"

Jean-Pierre Foucault a notamment été marqué par une émission où il avait réussi à faire venir Miles Davis, le grand musicien de jazz. "Miles Davis était le fiancé de Juliette Gréco, qui était mon invitée. On s’est dit qu’on allait faire plaisir à Juliette en le faisant venir. Comble de chance, on cherche et on apprend qu’il est en Allemagne. Donc on appelle son agent, qui nous dit qu’il faut un avion privé. Ok, on prend un avion privé. Arrivé à Paris, il faut qu’il aille chez le dentiste parce qu’il a un problème. Ok, on l’amène chez le dentiste. On lui prend aussi un avion privé pour le retour. Il vient avec sa trompette bien sûr. Miles Davis, c’est un grand grand grand musicien de jazz. Tout le monde se souvient de cette musique de film dans Ascenseur pour l’échafaud. Je fais donc la surprise à Juliette, qui est très très émue. Miles Davis arrive, il embrasse Juliette d’un baiser sur la bouche. Ils se parlent, ils sont contents de se retrouver. J’étais content de cette séquence et je pense que les téléspectateurs aussi. Comme il avait sa trompette à la main, je lui dis "Miles, vous allez nous jouer quelque chose ?". "Yeah, yeah". Il prend sa trompette et fait "Tûûût". Je lui demande alors "C’est tout ?". Il me regarde et me dit : "Vous savez combien ça coûte pour que Miles Davis joue à la télévision ?". Et ça s’est arrêté là...", raconte-t-il.

"Je vois Johnny qui se lève et qui vient vers moi..."

Jean-Pierre Foucault s’est également fait une belle frayeur avec la star Johnny Hallyday. "À l’époque, Johnny était avec une jeune femme, Adeline. Le matin même de l’émission, on lisait dans Voici : "Adeline et Johnny, c’est fini". Or, Adeline était dans l’émission, elle l’ouvrait ! Donc c’était compliqué d’ouvrir l’émission et d’arriver en sachant que d’après la presse du cœur, c’était fini. Mais elle avait enregistré sa chanson le matin. Ce que je ne savais pas, c’est que Johnny – qui ne vient jamais à ses propres répétitions – était dans la salle ! Je fais le malin en disant "Voici Adeline Hallyday, enfin Hallyday, ce qu’il en reste...". En disant cette bêtise, je vois Johnny face à moi qui se lève et qui vient vers moi… Derrière moi, le programmateur Daniel Moine me souffle dans l’oreille "bon courage, vieux...". Johnny vient et me dit "Dis donc, t’as de la chance que je ne sois pas bourré, sinon je t’aurais pété la gueule !"", se souvient-il.

Réécoutez en podcast le passage de Jean-Pierre Foucault dans Les Clefs d’une Vie

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio